Souvenir de Farida, première femme de Madagascar à s'installer à Saint-Pierre et Miquelon

Kassam Baïder, souvenir de sa mère Farida Poirier
Berthine Madé et Kassam Baïder connu à Saint-Pierre et Miquelon comme Patrick Zebouni. ©spm la 1ère
Kassam Baïder, connu à Saint-Pierre et Miquelon sous le nom de Patrick Zebouni, est revenu pour la première fois sur le territoire qui l'a vu grandir, après le décès de sa mère Farida Poirier. La première malagache installée dans l'archipel.

Cette maison, tous les Malgaches la connaissent.

Berthine Madé, habitante de Saint-Pierre et Miquelon depuis 20 ans.

Farida Poirier, était la doyenne de la communauté malgache de Saint-Pierre et Miquelon. La toute première de la grande île à s'installer dans l'archipel français.

Des pêcheurs locaux s'étaient rendus, dans les années 70, dans l'océan indien pour partager leur technique de pêche. Farida a fait la connaissance de son premier époux : Henri Vigneaux. Comme elle, d'autres ont trouvé leur bonheur dans l'archipel. Une petite communauté très soudée... et tout le monde connaissait Farida et lui rendait visite. 

A lire aussi : De Madagascar à Miquelon, l'histoire de trois femmes qui ont changé de vie et d'océan

La dernière maison de Farida Poirier ne laisse pas insensible  Kassam Baïder, son fils unique. C'est ici qu'il a noué des liens plus forts avec sa mère. 

Elle me parlait de comment j'étais petit. A Madagascar, c'était différent. Ici c'était plus fort parce qu'on se rapprochait de plus en plus en fait.

Kassam Baïder

Le chorégraphe avait l'habitude de venir sur le territoire qui l'a vu grandir pour trouver l'inspiration pour ses créations artistiques, mais cette année, son séjour est fort en symbole. Il renoue avec ses racines, avec son archipel en s'imprégnant des souvenirs de sa mère. Une étape nécessaire pour repartir plus serein.

Reportage Linda Saci-Cautain, Sony Chamsidine.