Sport : après deux mois de confinement, les cours collectifs reprennent

sport
danse lea academie
©SPM la 1ère
Les cours collectifs dans les salles de sport de l’archipel ont repris. Un plaisir partagé par les coachs et les sportifs. Après deux mois de confinement, se retrouver pour transpirer ensemble fait du bien.
Tractions, pompes, squats : la reprise est intense pour les pratiquants de crossfit. C’est la première fois depuis la fin du confinement que ces sportifs se retrouvent pour une séance collective. 
 

"On est une équipe, donc on est là pour s'entraider et s'encourager les uns les autres. Quand il y en a un qui faiblit, on le pousse, on le motive. C'est ça aussi l'effet de groupe ! » - une adhérente de la salle de sport 


Le reportage d’Aldric Lahiton, Jérôme Anger et Flavie Bry :
©saintpierremiquelon

« À la maison, il manque l’ambiance » 



Dans la pièce voisine, la séance de zumba bat son plein. Les sportives ont répondu présent pour ce cours de reprise. Pour Sophie, se sentir entourée est primordial : « On a fait les cours à la maison quand même pendant le confinement, c'est bien, mais il manque l'ambiance du groupe, il manque la motivation ! »
 

L’engouement de la reprise 


En seulement une soirée, tous les créneaux disponibles ont été réservés par les adhérents. Cet engouement souligne l’importance du lien social dans la pratique d'un sport collectif.


« En virtuel, les gens sont restés connectés au début, les deux, trois premières semaines, après ça a été difficile. Là, on sort de la maison, on se donne un temps pour nous puis on rencontre les gens, on rigole, on se défoule !  » - Andréa Hélène, gérante de la Zone 975


Gestes barrières même à la danse


Les jeunes danseuses du studio Léa Académie ont aussi pu reprendre leurs chorégraphies. Après plusieurs semaines d’arrêt, difficile d’allier cardio et technique. Mais le plaisir de se retrouver n’en est pas amoindri. Si elle est ravie de retrouver ses élèves, Léa Ruaz, la responsable, veille à ce que les gestes barrières soient bien appliqués : « Avant de rentrer en cours, les filles se lavent les mains, elles mettent du gel hydroalcoolique et on essaye tant bien que de mal de respecter le mètre de distance ! »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live