Surveillance renforcée à Saint-Pierre et Miquelon pour la visite de Manuel Valls

gouvernement
Saint-Pierre et miquelon sécurité
Les forces de l’ordre sont mobilisées pour la visite officielle de Manuel Valls, à Saint-Pierre et Miquelon. ©F.Dotte
Le Premier ministre, Manuel Valls, arrive ce vendredi vers 18h45 à Saint-Pierre et Miquelon. Pour cette visite de 24 heures, la sécurité sera maximale dans l’archipel. Explications.
Les forces de l’ordre sont mobilisées pour la visite officielle de Manuel Valls à Saint-Pierre et Miquelon. Les gendarmes de l’archipel préparent ce déplacement du Premier ministre depuis fin septembre.

"Contrairement à la visite du Président, François Hollande, en 2014, nous n’avons pas obtenu de renforts de gendarmes mobiles, explique le Lieutenant colonel Philippe Musset. Nous allons travailler avec les effectifs actuels".

Gendarmes et militaires

27 gendarmes et militaires seront sur le pont pour assurer la sécurité de la population et du cortège ministériel à Saint-Pierre comme à Miquelon. Les effectifs de la Police aux frontières sont aussi mobilisés.

"Chaque gendarme connaît sa mission. Les itinéraires sont prévus, nous devrons fluidifier la circulation tout en assurant la sécurité du cortège", explique Laurent Gadilhe, adjudant chef.Les gendarmes ne devront laisser aucun véhicule s’insérer dans le cortège ministériel.

Garde proche

La gendarmerie de l’archipel doit assurer la sécurité sur toutes les étapes de la visite de Manuel Valls. La sécurité proche du Premier ministre sera elle, assurée par la garde personnelle de Manuel Valls. Elle se compose d’une dizaine de personnes dont certaines sont déjà à poste dans l’archipel.

Saint-Pierre et miquelon sécurité
©FD

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live