Une actualité printanière chargée pour la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

politique
collectivite territoriale spm
©SPM la 1ère

L’érosion de l’isthme, la bulle atlantique ou encore la séance officielle du Conseil territorial du 30 mars dernier, tous ces sujets ont été abordés avec le président de la Collectivité territoriale, Bernard Briand invité du journal télévisé de ce jeudi 1er avril.

Ce sont les conséquences de l'érosion sur l'isthme de Miquelon-Langlade qui occupe encore l'actualité locale en ce début avril. La route de Miquelon-Langlade est à nouveau coupée suite à de mauvaises conditions météo associées à de forts coefficient de marée. Un effondrement déjà existant s’est agrandi, les enrochements mis en place depuis l’observation des premiers phénomènes d’érosion sont à aujourd’hui repartis à l’eau et n’ont pas suffi à endiguer le phénomène. Les travaux ont désormais été interdits par la préfecture. 

À lire aussi : Le président de la collectivité demande l’intégration de Saint-Pierre et Miquelon à la bulle Atlantique

Pour Bernard Briand, président de la collectivité territoriale, l’objectif est de rouvrir la route le plus tôt possible. Il tient à rappeler que les crédits de 700 000 euros transféré par l’Etat font partie d’une dotation déjà inscrite dans le budget de la Collectivité. Il ne s'agit donc pas d’une dotation supplémentaire. 

« Ça m’impose de faire des choix, (…) il ne s’agit aucunement d’une dotation exceptionnelle. »

Bernard Briand 

 

Le budget primitif a été voté en séance officielle

 

Lors de la séance officielle du mardi 30 mars le budget primitif de la collectivité territoriale a été voté. Il atteint en 2021 plus de 73 millions d’euros, en ajoutant la part d’investissement et celle de fonctionnement.

À lire aussi : Le développement économique et durable à l’ordre du jour du conseil territorial

Bernard Briand est revenu sur les priorités de l'exécutif, comme les travaux de la Maison des Loisirs à Miquelon, ou encore l’installation d’une rampe d'accostage des ferries toujours à Miquelon. Le président insiste également sur le début des travaux du barrage de la vigie à Saint-Pierre.

La collectivité délègue à la municipalité

 

Bernard Briand à tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas d’un transfert de compétences, mais plutôt d’un retour à la norme. En effet, le président de la Collectivité explique que c’est le maire qui a la compétence de police et que par conséquent c’est à la commune de prendre en charge ces bâtiments. Une décision qui a fait grincer des dents au sein de l’opposition.

L’intégration dans la bulle atlantique canadienne ?

 

La bulle atlantique doit rouvrir le 19 avril prochain pour permettre aux résidents de quatre provinces, le Nouveau Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Ecosse et l'Ile du Prince Edouard de circuler librement.

Pour tenter d’intégrer cette bulle, le président de la Collectivité a écrit ce jeudi 1er avril au préfet de l’archipel pour effectuer une demande commune auprès du premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, visant à ajouter Saint-Pierre et Miquelon à cette bulle et ainsi permettre aux habitants de l’archipel de sortir du territoire cet été autrement qu’avec les vols directs ou l'unique liaison hebdomadaire avec Montréal. 

L’intégralité de l’entretien :