Une semaine pour encourager l'emploi des personnes handicapées

emploi
Pôle Emploi organise la semaine pour l'emploi des personnes handicapées
©Freepik
Pour la troisième année consécutive, le Pôle Emploi Saint-Pierre-et-Miquelon organise la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Il s’agit de mettre en lien acteurs publics, entreprises privées et demandeurs d’emploi en situation en handicap.
 
L’objectif de cette Semaine pour l’emploi des personnes handicapées est de sensibiliser les employeurs aux différentes formes de handicap. Pour les entreprises de plus de 20 salariés, la loi de 1987 a inscrit l’obligation de recruter au minimum 6% de travailleurs handicapés.

A lire aussi : Le nombre de demandeurs d'emploi à Saint-Pierre et Miquelon a diminué en un an

Toutes les entreprises sont bien entendu invitées à respecter cette obligation. Mais seules les entreprises de plus de 20 salariés doivent s’acquitter d’une contribution si le quota de salariés handicapés n’est pas atteint.
 

" Il faut sensibiliser sur la thématique du handicap. Parce qu’on a tendance à ne penser qu’aux handicaps lourds ou aux handicaps psychiques."

Corinne Sperzagni - directrice de Pôle Emploi Saint-Pierre et Miquelon


Pôle Emploi estime que 80% des handicaps sont invisibles. Il peut s’agir par exemple d’une déficience visuelle ou auditive. Les personnes bénéficiaires d’une pension d’invalidité, généralement causées par une maladie chronique, invalidante ou respiratoires, sont aussi concernées. Il peut également s'agir de personnes ayant vécu un accident du travail ou un problème personnel.
 

" Nous avons rencontré les entreprises à la CACIMA. Le représentant de l’Agefiph Antilles-Guyane-Saint-Pierre-et-Miquelon était présent en visio, pour parler des devoirs des entreprises et des prestations mobilisables. "

Corinne Sperzagni - directrice de Pôle Emploi Saint-Pierre et Miquelon


L'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées est l'un des deux organismes habilités à recevoir les contributions des entreprises. Contributions qui peuvent être reversées aux sociétés sous formes d’aides et de prestations à l'accueil de personnel handicapé, y compris pour celles de moins de 20 salariés.

A lire aussi : Saint-Pierre et Miquelon veut favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées

À Saint-Pierre-et-Miquelon, le taux de chômage des bénéficiaires de l’obligation d’emploi s’élève à 10,7%, soit la même proportion qu’en métropole. Cela représente 16 personnes sur l’archipel. Un demandeur d’emploi handicapé sur deux a plus de 50 ans et reste inscrit plus longtemps qu’un salarié non-handicapé.

L'entretien avec Corinne Sperzagni, directrice de Pôle Emploi Saint-Pierre et Miquelon par Claudio Arthur : 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live