Vaccination à Saint-Pierre et Miquelon : 32% de la population éligible a reçu une première injection

coronavirus saint-pierre (spm)
vaccin moderna
Lancement de la campagne de vaccination à Saint-Pierre et Miquelon ©SPM La 1ère

Presque dix jours se sont écoulés depuis le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 à Saint-Pierre et Miquelon. Au soir du lundi 29 mars, plus de 32% de la population éligible avait reçu une première injection. L'avancée de la campagne sera déterminante pour l'archipel. 

Invité du journal télévisé du lundi 29 mars, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon Christian Pouget a précisé que le chiffre s’approchait désormais des 30%. En y ajoutant le nombre de rendez-vous pris, il estime que 60% de la population est en phase de se faire vacciner. "Je dirais qu’on est à mi-parcours."

À lire aussi : Vaccination contre la Covid-19 : des chiffres prometteurs à Saint-Pierre et Miquelon

Mais il souhaiterait aller plus loin. "On avait pour objectif d’avoir 100% de la population vaccinable, c’est un chiffre ambitieux, reconnaît Christian Pouget. Mais objectivement je ne peux pas me fixer d’autre objectif que celui-là si on veut atteindre une couverture maximale sur l’archipel."
  

Vers une levée des motifs impérieux ?

Dans l’archipel, pour beaucoup, la vaccination rime avec un retour à une vie un peu plus normale. À l’heure actuelle, il est toujours nécessaire de justifier d’un motif impérieux pour voyager et il faut respecter un isolement strict d’une semaine à l’arrivée sur le territoire. Or, une fois que la campagne de vaccination aura suffisamment avancé, le préfet estime qu’il sera possible d’alléger ces mesures. "Il faudra évidemment que les allègements qu’on mettra en place fassent consensus", a-t-il précisé.

À lire aussi : Quels sont les motifs impérieux pour voyager vers la France ?

Il y a aussi, mais on n’a pas la main dessus, la reprise des rotations avec le Canada. Tous ces éléments-là sont sur la table, nous allons discuter avec l’ensemble des élus pour déterminer une stratégie adaptée au taux de vaccination que nous connaissons.

Christian Pouget