Vaccination contre la Covid-19 : des chiffres prometteurs à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus saint-pierre (spm)
vaccin
©MH

La campagne de vaccination contre le coronavirus a débuté samedi 20 mars à Saint-Pierre et Miquelon. Tous les jours, nous rendrons compte du total des personnes ayant reçu leur première et leur seconde doses, à Saint-Pierre, à Miquelon et au total dans l'archipel.

9 600 flacons du vaccin Moderna ont été livrés par avion militaire samedi 20 mars à Saint-Pierre et Miquelon. Ils doivent permettre de vacciner l’ensemble de la population adulte volontaire dans l’archipel. Jeudi 1er avril au soir, 2 623 personnes avaient déjà reçu leur première dose du vaccin, soit un peu plus de la moitié de la population éligible de l'archipel. Par ailleurs, 666 rendez-vous pour une première injection sont programmés au centre de vaccination de Saint-Pierre.

La campagne de vaccination pour recevoir une première injection à Miquelon s'est achevée mercredi 1er avril. 339 personnes ont reçu leur première injection sur la grande île.

Comment progresse la vaccination à Saint-Pierre et Miquelon ?

C’est Annick Girardin, ministre de la Mer, qui a été la première personne à se faire vacciner dans l’archipel ce samedi 20 mars. D’autres personnalités locales l’ont fait le même jour. Dimanche 21 mars, ce sont les personnes fragiles et les personnels essentiels qui ont commencé à se faire vacciner. La campagne de vaccination à destination du grand public a démarré vendredi 26 mars, ce qui fait grimper plus rapidement le nombre de personnes vaccinées. À noter que la vaccination a débuté à la même date à Miquelon, pour le personnel hospitalier, les personnes fragiles et le grand public. 

À lire aussi : Lancement officiel de la campagne de vaccination à Saint-Pierre et Miquelon

Deux centres de vaccination ont été mis en place dans l’archipel : un à Saint-Pierre et un à Miquelon. La prise de rendez-vous se fait en ligne sur la plateforme Doctolib. Deux périodes de vaccination ont été établies, une pour la première dose et une autre 28 jours après pour la seconde injection. Au total, l’administration territoriale de santé a prévu 7 semaines pour cette campagne de vaccination massive.