wallis & futuna
info locale

Visite présidentielle : le Président doit venir aussi à Sigave!

politique
Portrait François Hollande
Le portrait officiel de François Hollande. Réalisé par Raymond Depardon dans les jardins de l'Elysée.
Le programme définitif de la visite présidentielle de François Hollande n'a pas encore été officiellement -et définitivement- publié. A Sigave, la Chefferie s'inquiète de ne voir -pour l'instant- que l'accueil coutumier à Alo. Pour des raisons de planning très serré.
La préparation d'un voyage présidentiel n'est pas chose aisée... Les équipes de la Présidence de la République doivent conjuguer impératifs horaires et de transport, impératifs politiques, impératifs de sécurité, impératifs de liaisons sécurisées et impératifs médicaux...

Des préparatifs très précis en amont

Des équipes surentrainées composées de spécialistes mais qui ont à chaque fois à résoudre "la quadrature du cercle"! Le "conseiller Outre-Mer" du Président est venu rencontrer à Wallis comme à Futuna les principaux acteurs de la vie de nos îles. Les 9 et 10 février près d'une vingtaine de spécialistes -chacun dans son domaine- passeront deux jours pour préparer avec précision le déplacement présidentiel.
Tout pourrait être au mieux dans le meilleur des mondes possible sauf que...
Ce qui agite en ce moment Futuna, c'est le programme provisoire sans passer par Sigave. Pour l'instant le Président ne se rendrait qu'à Alo... en y invitant la Chefferie de Sigave. "Si des chefs coutumiers de Sigave vont à Alo, ils vont se faire destituer" commente une personnalité qui connaît sur le bout des doigts les contraintes coutumières de Futuna et l'histoire mouvementée entre les deux royaumes.

Pour Sigave, deux royaumes à Futuna et donc deux cérémonies!

Pour le manafa, ministre coutumier de Sigave "depuis des temps immémoriaux la France est à Futuna. Aucun Président n'est jamais venu sur cette île." Il explique la demande de sa chefferie : "notre souhait se justifie parce qu'il y a trois royaumes, celui de Wallis, celui de Sigave, celui d'Alo." Et de conclure "c'est pourquoi il serait normal que le Président vienne également sur Sigave. Nous restons bien sûr à l'écoute mais nous avons demandé expressément au Préfet que le Président vienne aussi à Sigave".

Côté préfecture, la réponse est pour le moment plutôt imprécise... " Nous avons évoqué bien sûr la visite du Président de la République" explique le Préfet Marcel Renouf qui enchaîne "c'est un événement majeur, historique qu'un Président de la République se déplace à Futuna donc nous travaillons tous ensemble pour que tout se passe dans les meilleures conditions possibles et que cela soit un moment mémorable".

"Il est urgent d'attendre!"

A notre équipe qui insiste sur une réponse plus précise à la demande de la chefferie de Sigave Marcel Renouf répond "nous avons tous à coeur de recevoir le Président dans les meilleures conditions possibles. Et encore une fois la population, j'en suis certain de Futuna, est impatiente d'accueillir de façon tout à fait remarquable et mémorable le chef de l'Etat. Donc nous travaillons dans ce sens-là".

Pour la chefferie qui assure qu'un passage à Sigave ne prendrait pas plus de 45 minutes -réception coutumière avec kava et cadeaux, remise d'un "cahier de revendications" compris- la position du royaume de Sigave est claire. Le manafa Maleko Lauouvea l'a affirmé devant le micro de notre équipe de Futuna : "si le Président ne vient pas à Sigave nous n'irons pas à l'Assemblée à Alo. Nous resterons à Sigave. Mais nous espérons quand même qu'il vienne!"

L'Elysée n'a pas encore publié le programme officiel et définitif pour la visite du lundi 22 février. Tout est donc -peut-être...- encore possible...






Publicité