publicité

Le bilan de la session budgétaire 2018 de Wallis et Futuna

La dernière session plénière de l’assemblée territoriale s’est déroulée du 27 novembre au 03 décembre 2018. Une quarantaine de dossiers délibérés et des mesures fortes adoptées comme une hausse de 35% du budget. Le bilan avec Jean Paul Mailagi, président de la commission des finances.

  • WF la 1ere
  • Publié le , mis à jour le
La boucle est bouclée. Les élus de l’assemblée territoriale ont adopté le budget 2019 ainsi qu’une quarantaine de dossiers. La session budgétaire du 27 novembre au 03 décembre 2018 est la dernière de l’année. Elle annonce à son terme de nombreux projets prometteurs pour Wallis et Futuna à partir de 2019. Avec un budget en hausse de plus d’un milliard de francs pacifique, nos élus privilégient le développement des infrastructures territoriales tout en ouvrant la porte à un plus grand rayonnement dans la région pacifique. Jean-Paul Mailagi préside la commission des finances, il dresse un bilan positif de leurs échanges.
 

Un budget en hausse de plus d’un milliard


Le budget du territoire pour 2019 va augmenter d’un milliard 180 millions. Le budget voté par les élus est de 4 656 881 399 francs pacifiques. Une bouffée d’oxygène, Jean Paul Mailagi ne le cache pas:

Par rapport à 2018 on a eu plus de 34,5% hausse ce sont principalement des subventions de l’état notamment de 417 millions de la DGAC pour la réhabilitation d l’aéroport de Vele. Ces sommes rentrent dans le budget du territoire et lui permettent dans le cadre de l’exécution de ces travaux de donner de l’emploi aux jeunes.

Une cartographie pour une meilleure gestion des routes


C'est l’une des mesures phares votées par les élus. Le schéma directeur des routes est selon Jean Paul Mailagi un indicateur indispensable pour une meilleure compréhension des besoins sur le terrain. L’Assemblee a voté un schéma de 6 milliards de francs pacifiques pour assurer le bon état des routes. Avant cela, une cartographie est nécessaire pour connaître les zones prioritaires. Jean Paul Mailagi dit :

Je pense que c’est un document intéressant, c’est la volonté de la population lors des travaux sur les assises des outre-mer pour améliorer les routes.

 

L’intégration régionale à renforcer 


Rarement Wallis et Futuna ne se sont autant illustrées dans la région qu’en 2018. Cette année le territoire devient membre du Forum des Îles du Pacifique. Il intègre aussi le SPTO pour le tourisme et l’organisation régionale des croisiéristes, le SPSC.
Pour le président des finances, le développement du territoire doit s’inspirer des exemples de nos voisins. Il déclare:

Ces petites îles connaissent également les mêmes problématiques que nous, ça va donc nous permettre de mieux travailler nos stratégies. Le SPTO notamment avec la SPSC maritime avec cette recherche permanente de diminuer le coût des frets pour avoir un impact sur le coût de la vie pour les populations.


Un partenariat entre Wallis et Futuna et le gouvernement du Vanuatu devrait bientôt être officialisé. Promesse d’échanges bénéfiques pour nos îles.


Protéger l’institution : une plainte a été déposée contre des diffamateurs sur internet


Parmi les dernières délibérations votées, la plainte du président de l’assemblée contre l’association Cresco a suscité de vives réactions. L’opposition pointant une utilisation des fonds publics a des fins personnelles. La délibération va donner le pouvoir au président de l’assemblée d’attenter des actions en justice par rapport à des propos diffamatoires ou injurieux envers l’institution. Jean Paul Mailagi explique :

C’est pour protéger l’ensemble de l’institution que nous représentons aussi bien la majorité que l’opposition. Ça ne freinera pas du tout nos travaux.


Pour aller plus loin, voici l'intégralité de l'entretien de Jean Paul Mailagi et Lafaela Liufau :
 

ITW JPMAILAGI






 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play