wallis & futuna
info locale

Ces français qui vivent avec… 4 euros par jour. Le dur quotidien de nos personnes âgées

social
APA vivre avec 4 euros par jour
©Wallis et Futuna 1ère.
Ils sont 659. Ces personnes de plus de 55 ans n’ont  jamais pu cotiser à la caisse locale de retraite. L’Etat leur verse une aide trimestrielle appelée APA (Aide aux personnes âgées). Cette allocation de subsistance est la même pour tous, de grande dépendance ou pas: 43 000 XPF soit 360 euros.
La fin de chaque trimestre est donc attendue avec grande impatience par les bénéficiaires qui sont néanmoins obligés d’admettre qu’ils ont du mal à vivre avec l’APA comme unique rentrée d’argent. Chacun s’occupe à trouver autre chose. Dans le sud, Lusia, 66 ans vit avec son mari Saakopo à Utufua.  Réputée pour sa minutie, cette tresseuse de natte compte beaucoup sur ses doigts pour subvenir aux besoins quotidiens de sa famille.  Une natte vendue représente une facture d’électricité en moins à payer (400 euros). Mais la vie de ce couple aurait été impossible sans l’aide de l’un de ses fils qui a décidé de rester avec ses parents pour les aider.

 Dans le nord, Masimila vit seule depuis une quinzaine d’années, son fils unique étant parti à l’armée en Métropole. Selon cette mère de famille, « on ne vit pas de l’Aide aux personnes âgées, mais elle dépanne très souvent ». elle nous confie également tout en confectionnant des éventails à vendre que « sans l’aide de sa famille et de ses voisins, la vie à Wallis serait très difficile, voire impossible ».
Masimila
Masimila, une adepte du système débrouille pour pouvoir vivre

L’entraide véhiculée par la coutume wallisienne joue pleinement ici son rôle, celui de veiller à ce que personne ne soit laissé sur le bas-côté.
Selon l’Observatoire des Inégalités, en France Métropolitaine, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 840 euros. 

Regarder le reportage de Lotana Siakinuu et Léoné Vaitanoa:
©wallisfutuna

 

Publicité