publicité

Convention Evasan Wallis et Futuna/ Métropole : Une avancée majeure pour les malades, la carte vitale

Une avancée pour les patients et accompagnateurs évacués en métropole. Le 23 février 2017 une convention a été signée entre l’Agence De Santé et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés. Un dispositif applicable au 1er avril 2017. Que contient-il ?

© Forces Armées de Nouvelle-Calédonie
© Forces Armées de Nouvelle-Calédonie
  • Sofia Hoatau
  • Publié le
Kalolo tu’ulaki fait parti des patients évacués en métropole pour suivre une radiothérapie suite à une lésion sur son poumon droit. Un séjour qui lui a coûté cher. Sans carte vitale, kalolo a déboursé près de 8000 euros soit 900 000 francs CFP. Malgré tous les obstacles qu’il a surmontés, aujourd’hui il est satisfait de cette nouvelle: "je suis très heureux parce que tous les patients qui seront envoyés en métropole pour des soins, n'auront plus de soucis à se faire. Les difficultés que j'ai rencontrées sur place je ne le souhaite à personne, mais grâce à cette nouvelle convention les malades n’auront plus cette charge en plus. Je pense que tout le monde sera content".
Kalolo ancien "évasané" © Wallis et Futuna 1ère.
© Wallis et Futuna 1ère. Kalolo ancien "évasané"

La ratification de cette convention entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés et l’agence de santé du territoire est le résultat d’un long combat. Jusqu’à aujourd’hui le patient ne disposait d’aucune prise en charge de leurs dépenses médicales à l’issue de l’hospitalisation. Mais ce nouveau dispositif permet au malade et son accompagnant de bénéficier d’une assurance maladie. Pour certifier ce droit, une carte vitale sera délivrée dés leur arrivée en France et ce jusqu’à la fin des soins.
© DR.
© DR.
Pour Jean-Francis Treffel , préfet de Wallis et Futuna cela est fondamental. "Jusqu'à présent, c'est une pratique jugée anormale ici. Pour ouvrir des droits médicaux les résidents du territoire lorsqu'ils allaient en métropole ça devait faire appel au titre médical de l'Etat. Cette aide médicale de l'Etat, c'est celle qu'on met en œuvre pour les étrangers qui sont dépourvus de droit de séjour.C 'est un peu choquant, je sais que les parlementaires se sont mobilisés pour signaler ça, des questions ont été posées au gouvernement, au parlement et demandant à la ministre de la santé de trouver une solution" 

Pour Alain le directeur de l'Agence de Santé ce dispositif sera neutre. "C’est nous qui allons procéder à leur immatriculation et à l'envoi du dossier à la CNAMTS. Il y aura aucune mesure particulière préalable de la part des personnes concernées. L’agence de santé va verser une cotisation globale pour couvrir ces frais qui sera équivalente à la moyenne de ce qu'on a dépensé les 3 dernières années. Donc chaque année on dépense 500 000 euros de soins en métropole". 
© FANC. Forces Armées de Nouvelle Calédonie.
© FANC. Forces Armées de Nouvelle Calédonie.
C'est lé délégué de la délégation de Wallis et Futuna de Métropole qui sera le réferend. Il s'occupera des malades sur place et s'assurera des démarches administratives pour les patients et accompagnateurs.
Autre chantier, la création d'un foyer d'accueil pour les malades. Mais reste encore à trouver les financements pour sa réalisation.
Cette nouvelle convention sera effective à partir du 1er avril. Prochaine étape, la nouvelle assemblée devra siégée sur le principe de la carte vitale. En attendant tous les Wallisiens et Futuniens seront immatriculés. 

Sur le même thème

  • santé

    Le Grippe A revient à Wallis et Futuna

    L'agence de santé confirme l'identification de 11 cas de grippe A dont un de H1N1 importé de la métropole et un autre de H3N2 autochtone.  Pour rappel le virus H1N1 avait sévi sur le Territoire en 2009. Le Territoire est également en épidémie de dengue et de leptospirose. 

  • santé

    Une épidémie de grippe à Futuna

    L'île de Futuna compte de plus en plus de malades. Alors que des cas de leptospirose sont décelés régulièrement, une épidémie de grippe s'est développée il y a trois semaines. Attention, les symptômes de ces deux maladies sont pratiquement les mêmes.

  • santé

    Pénurie de certains médicaments à Wallis depuis 3 semaines faute de fret aérien [MAJ]

    Les rayons des pharmacies de l'hôpital de Sia à Wallis et des dispensaires commencent à se vider depuis 3 semaines à Wallis. Les colis de médicaments attendus par l'Agence de Santé n'ont pas été transportés par avion faute de place.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play