publicité

FIFO

rss

FIFO : La quinzième édition est officiellement lancée

La 15ème édition du FIFO est lancée. La cérémonie s'est tenue en présence des officiels, invités, organisateurs. Sur le son des pahu et accompagnés par un ‘orero ils ont gagné le chapiteau sans pouvoir passer à travers les gouttes.  Malgré les caprices du temps, le FOFO tient bon la barre. 

  • FIFO / Delphine Barrais
  • Publié le , mis à jour le
La quinzième édition du FIFO est officiellement lancée. Une cérémonie a été organisée mardi matin en présence des officiels, invités, organisateurs. Sur le son des pahu et accompagnés par un ‘orero ils ont gagné le chapiteau sans pouvoir passer à travers les gouttes.  Mais peu importe les caprices du temps, le Festival International du Film documentaire Océanien tient bon la barre.

« Qui a eu un jour cette idée folle ?» a lancé Gérard Pruffer en guise d’introduction. Directeur général de Polynésie 1ère, il a été le maître de la cérémonie de lancement du FIFO 2018. Qui a eu cette idée qui est « comme un son de cultures, de partage et de sagesse. Ce rendez-vous qui répond parfaitement aux questions qui suis-je ?, d’où viens-je ?, où vais-je ? ». C’est le duo formé par Wallès Kotra, désormais directeur exécutif en charge de l’outremer 1ère et France Ô et Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture. « Sacré Wallès ! », « sacré Heremoana ! ».
Un moment magique.

Avec le recul, Wallès Kotra présente le FIFO comme un « moment magique ». Un moment de rencontres au cours duquel nous sommes « heureux de nous retrouver, de retrouver notre terre ». Les univers océaniens sont tellement proches et en même temps tellement éloignés. « Il était important et utile de faire entendre la voix de ceux qui souffrent, de redonner un visage à ceux qui restaient dans l’ombre, de se frayer un chemin ensemble vers demain. » 
Au passage, le directeur exécutif en charge de l’outremer 1ère et France Ô a annoncé que le FIFO avait été, en retour, source d’inspiration, qu’il avait participé au développement de la diffusion, la production et la réalisation de documentaires. « Nous mettons en place cette année une série thématique sur les hommes et la terre, la biodiversité mais aussi des documentaires unitaires sur les grands rendez-vous de l’histoire et notamment sur les guerres mondiales, nous ferons aussi le portrait de grands hommes et prévoyons quatre cinquante-deux minutes sur les routes de l’esclavage. » Le FIFO reçoit et donne.

De belles rencontres à venir
Pour Édouard Fritch, président de la Polynésie française, le FIFO est « ce moment où nos frontières physiques tombent, où elles s’effacent par la magie du documentaire ». Il s’apprête comme les années précédentes à vivre « des séquences bouleversantes. On passe du sourire aux larmes, on reçoit là de l’humanité, ce dont nous avons le plus besoin aujourd’hui. Avant la vie avait un goût, maintenant elle a un coût ». Depuis le début de l’aventure, il se dit « étonné par la richesse des documentaires proposés », il se dit aussi touché par « les belles rencontres ».  
Le secrétaire général du haut-commissariat de la Polynésie française, représentant René Bidal le haut-commissaire, a lui aussi reconnu que le FIFO « rapprochait les nations que la géographie avait éloignées ». Il a confirmé la pérennité du soutien de l’État pour ce rendez-vous, « symbole de la tradition ». Et il n’est pas le seul, les partenaires d’hier restent fidèles. Le FIFO était une pierre posée pour construire des ponts entre les territoires océaniens, elle est un roc sur lesquels les hommes s’amarrent.   

Pour tous, hommes politiques, invités, membres du jury, cinéphiles, cinéastes, réalisateurs, producteurs, le Festival International du Film documentaire Océanien est une parenthèse enchantée. Bon FIFO à tous !

Sur le même thème

  • FIFO

    Une ode à l'écologie pour l'ouverture du 5ème FIFO à Wallis

    "Frère des Arbres, l'appel d'un chef papou" a ouvert la 5ème édition du Fifo hors les murs ce lundi 21 mai. Au programme 1 film projeté chaque soir jusqu'au vendredi 25 mai. L’occasion pour le public wallisien de découvrir certains films primés au Fifo 2018 de Tahiti.

  • FIFO

    Coup d'envoi du FIFO hors les murs à Wallis ce lundi 21 mai

    La 5ème édition du FIFO hors les murs démarre ce lundi 21 mai pour 5 jours, 5 films, 5 soirées. Le festival international du film océanien trouve petit à petit sa place à Wallis. WF la 1ère et le Café Fale ont fait une sélection de films documentaires qui raviront les amateurs.

  • FIFO

    FIFO 2018 : le grand prix est attribué à "Making good men"

    Le jury du 15e Festival international du film documentaire océanien, présidé par Eric Lavaine, a rendu son verdict ce vendredi 9 février au Grand théâtre de la Maison de la culture. Le Grand prix Fifo – France Télévisions est attribué au documentaire "Making good men" de Fiona Apanui-Kupenga.
    11 Février
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play