publicité

Fin du blocage des stations-services de Wallis et Futuna

Bonne nouvelle, les stations-services du territoire rouvrent ce jeudi 11 avril 2019 après 5 jours de blocage. Un accord a été trouvé suite à des négociations la veille, mercredi 10 avril entre le préfet, les élus, les représentants de la SWAFEPP et la chefferie officielle.
 

© WF1
© WF1
  • WF la 1ère
  • Publié le
Les gérants des stations-services ont décidé cette réouverture suite à de nouvelles négociations ce mercredi 10 avril à l’administration supérieure. Ils ont accepté finalement la proposition du préfet d’une augmentation de leur marge de 3 francs à partir du 1er mai. Ces derniers n’ont pas obtenu plus que lors de la négociation qui a eu lieu ce lundi 08 avril sur le montant de la hausse de leur marge.

Au sortir des négociations hier, mercredi 10 avril, la nouveauté a été que la SWAFFEPP (société importatrice et distributrice de carburant sur le territoire) l’administration supérieure et les élus ont accepté d’entamer de nouvelles négociations avec les gérants sur une future augmentation progressive des marges des pompistes. Une grande réunion à ce sujet est programmée pour le 14 juin prochain.

Iletefoso Tokavahua, propriétaire de la station-service de Haatofo dans le sud de Wallis était l’invité des journaux télévisés de ce mercredi 10 avril. Il a précisé que, je cite « les gérants avaient décidé de mettre fin à leur mouvement de prestations à la demande de la chefferie officielle mais il a ajouté également que les stations-services seraient à nouveau bloquées si les négociations n’aboutissaient pas à une nouvelle hausse de la marge des pompistes » fin de citation.

La hausse de la marge ne viendra pas de la baisse des taxes sur les carburants qui vont directement dans les caisses de l’Assemblée territoriale, c’est ce qu’a affirmé Jean Paul Mailagi, président de la commission des finances.

Dans les doléances des pompistes, ils avaient demandé 1 franc du territoire. Nous comprenons parfaitement les doléances qu’ils nous ont émis. Maintenant le territoire a des engagements en 2019 et 2020, des engagements très lourds notamment dans le cadre de la desserte aérienne, l’aide à l’enfance. Ces engagements ne nous permettent pas à l’heure actuelle de dire si nous pouvons mettre un franc supplémentaire sur la marge bénéficiaire. Par contre nous ouvrons les portes des négociations.

Les gérants ont obtenu 3 francs de plus. Leur marge passe alors de 11 francs à 14 francs par litre de carburant au 1er mai quel que soit le prix du litre. Au total, les cinq stations du territoire, 3 à Wallis, 2 à Futuna, bénéficieront de 12 millions de francs de plus par an selon le Préfet, puisque plus de 4 millions de litres de carburants sont vendus chaque année par les cinq stations. Le préfet Thierry Queffelec, a déclaré que la facture ne sera pas payée par les consommateurs.

Non, le consommateur ne doit pas financer une augmentation. Nous avons des mécanismes un petit peu complexe qui ont permis à ce que 3 francs puisse être attribué à l’ensemble des stations-services au litre et que le porte-monnaie du consommateur ne soit absolument pas ouvert. »   

Le préfet a promis également d’effacer les pénalités liées au non-respect de son ordre de réquisition par trois stations-services, une à Wallis et deux à Futuna. Une réquisition pour les particuliers, rejetée par les pompistes qui livraient seulement les services de sécurité, de secours et de santé.   

 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play