wallis & futuna
info locale

Problème de desserte aérienne entre Wallis et Futuna, des élus futuniens ecrivent au Préfet

transports futuna
aéroport de Hihifo wallis
©WF 1ère.
Sylvain Brial, conseiller territorial futunien fait appel au préfet pour débloquer la situation. Depuis plus de 10 jours maintenant une soixantaine de passagers est en attente d'un vol pour rejoindre Futuna. Manque de vols ? Surbooking ?, Aircalin n'a pas pour le moment pas répondu à nos questions.
Sylvain Brial, conseiller territorial d'opposition s'est exprimé ce mardi 12 décembre dans nos journaux radio sur la situation problématique du transport inter-île entre Wallis et Futuna. Depuis une dizaine de jours une soixantaine de passagers sont en attente à Wallis. Ils espèrent chaque jour pouvoir monter à bord du Twin d'Aircalin pour rejoindre leur "chez eux" à Futuna.
Pas de place, avion plein, plus de billets vendus que de place disponibles, la rédaction de Wallis et Futuna ère est toujours en attente des précisions du transporteur conventionné par le Territoire Aircalin.

Face à la situation, Sylvain Brial et des élus de Futuna sont montés au créneau et ont écrit au Préfet Jean-Francis Treffel. Ils lui demande d'intervenir au non de la continuité territoriale. Sylvain Brial, qui est aussi propriétaire d'une agence de voyage à Futuna, dit qu'il a toute confiance en Monsieur le Préfet qui est un homme responsable. Il espère aussi que le Président de L'assemblée Territoriale intervienne dans ce dossier.

Sylvain Brial demande au Préfet d'intervenir en tant que chef du Territoire pour autoriser des vols supplémentaires. Des vols qui permettront aux Futuniens de rentrer chez eux en cette fin d'année. Le Conseiller territorial ajoute qu'il trouve anormal qu'on ne puisse pas venir à Futuna depuis Wallis ou la Calédonie dans des conditions normales. Nous sommes en 2017 et cela suffit rajoute t'il.

Sylvain Brial demande au Préfet des autorisations supplémentaires pour permettre à Aircalin de mettre en place des vols complémentaires. Pour Sylvain Brial le problème n'est peut-être pas que du ressort de la compagnie aérienne. Selon lui, la mise en place de vols supplémentaires entre les deux îles impliquent des subventions d'équilibre à verser au transporteur. Pour le conseiller territorial même si cela coûte de l'argent au territoire il faut absolument débloquer la situation.

De son côté l'Administration Supérieure travaille avec la société conventionnée Aircalin pour trouver une issue. On sait déjà que les vols boursiers seront tous maintenus et des vols supplémentaires sont en cours de négociation pour les jours à venir. Les choses se mettent en place et l'administration supérieure attend des informations confirmées d'Aircalin. Pour le moment l'Administration Supérieure annonce la mise en place de 14 vols supplémentaires entre ce 12 décembre et le 31 décembre 2017. Autre problématique, les pilotes ne peuvent pas enchaîner vols sur vols entre les îles et en non stop. Cela n'est pas réglementaire.

De son côté Aircalin que nous avons sollicité n'a pas encore répondu à nos questions à savoir:
Qu’avez-vous prévu pour acheminer les passagers vers Futuna ?
A quel rythme et comment ?
Des dédommagements pour les passagers en attente à Wallis ? combien sous quel forme ?
Pourquoi vendre des places pour Futuna sachant qu’il n’y a pas de place ?




Publicité