Le sénateur de Wallis et Futuna Mikaele Kulimoetoke rencontrera le président Macron le 12 mai pour évoquer les dossiers du territoire

politique
Sénateur Mikaele Kulimoetoke et le président Macron
©Sénateur Mikaele Kulimoetoke

Le sénateur Mikaele Kulimoetoke a rencontré le président Macron et le président du sénat ce 10 mai à l'issue de la cérémonie de la journée mondiale des mémoires de l'esclavage. Une autre rencontre est prévue entre le sénateur et le président Macron le 12 mai pour traiter des dossiers du territoire.

Ce lundi 10 mai, le sénateur de Wallis et Futuna Mikaele Kulimoetoke a rencontré le président de la république Emmanuel Macron ainsi que le président du sénat Gérard Larcher. C'était dans les jardins du Palais de Luxembourg à l'issue de la cérémonie de dépôt de gerbes à l'occasion de la "Journée Nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Selon le sénateur, il rencontrera le président Macron le mercredi 12 mai à l'Elysées afin de traiter sur les dossiers du territoire. La division coutumière sera également évoquée.

Le sénateur du territoire poursuit ses rencontres en Métropole, mais depuis ce samedi 10 mai est paru officiellement sur le site du Conseil Constitutionnel : les comptes de campagnes de messieurs Mikaele Kulimoetoke, sénateur des Îles Wallis et Futuna  et Albert Likuvalu ont été rejetés par la CNCCFP à savoir la Commission Nationale des Comptes de Campagnes et des Financements Politiques. Cette même commission a saisi le Conseil Constitutionnel pour rendre un avis sur la régularité de l'élection sénatoriale du 27 septembre 2020 à Wallis et Futuna. Lorsque des comptes de campagnes sont rejetés, le risque pour l'élu mis en cause est la perte de son mandat doublé d'une inéligibilité d'au moins un an. Une affaire à suivre, mais il faudra peut-être compter jusqu'à deux mois avant que le Conseil Constitutionnel ne prenne une décision.