publicité

Une marche pour prévenir le cancer du sein chez les femmes grâce à l’autopalpation

Une centaine de marcheur ont foulé la piste du stade à 6h du matin. Ils soutiennent la prévention d'Octobre rose. Un mouvement qui lutte contre le cancer du sein. 

© WF1ère
© WF1ère
  • Nicolas Esturgie
  • Publié le , mis à jour le
Ils étaient une centaine d'hommes et femmes à fouler très tôt, samedi 28 octobre, la piste du stade de Kafika. Ils arboraient pour la plupart des vêtements de couleur rose. Cette marche symbolique clôt l’opération internationale Octobre rose. Une action pour dépister le cancer du sein chez les femmes. Ce dépistage est vivement conseillé aux plus de 50 ans.

Le service prévention santé de l’hôpital de Sia relaie cette manifestation internationale à Wallis et Futuna. Depuis le début du mois, des projections ont été organisées  dans chaque dispensaire de l’île. Il s’agit de films explicatifs pour que les femmes apprennent à s’auto-palper pour  déceler une éventuelle anomalie dans leurs seins.

Selon Florence Flamant, responsable du service prévention santé de l’hôpital de Sia, « si une femme constate une  rougeur, une grosseur ou  un écoulement au niveau du mamelon,  il faut qu’elle consulte directement  un médecin. Il l’examinera et lui conseillera un examen complémentaire. »

Parmi les marcheurs, Lucia. Il y a quelques années, on lui a dépisté un cancer du sein. Elle n’a pu éviter l’ablation, mais elle s’en est sortie. Elle souhaite que son expérience serve à motiver les femmes qui hésitent à consulter. « Moi, je suis passée par là. J’ai fait toutes les phases en terme de thérapie et aujourd’hui, comme vous pouvez le constater, j’assiste à cette marche. Ce qui veut dire que c’est une maladie qui peut être suivie, soignée et on peut ensuite mener une vie normale comme les autres personnes. »
Le cancer du sein en chiffres

En France, 54 000 nouveaux  cas dépistés en 2015 et 11900 décès la même année.
Le taux de mortalité diminue d’année en année grâce à l’efficacité des traitements conjugués à un dépistage efficace.
86% des personnes sont en vie 5 ans après le diagnostic.
Dans 80 % des cas de cancer du sein, diagnostiqué assez tôt, la tumeur seule est enlevée et non le sein.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play