publicité

La mission Wall-Alis est terminée. L'exploration des eaux wallisiennes et futuniennes doit permettre de quantifier les ressources pélagiques dans les eaux de Wallis et Futuna.

Les résultats sont en dessous que ceux prévus. Les prélèvements faits durant les 2 semaines de mission par les scientifiques de l'Institut de Recherche et de Développement sont pauvres en nutriments. Ils seront analysés en laboratoire et permettront d'estimer la quantité de thons dans nos eaux.

LE BILAN DE LA MISSION WALL-ALIS, MENEE PAR L'INSTITUT DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT SUR LES RESSOURCES PELAGIQUES
  • WF la 1ère.
  • Publié le , mis à jour le
Après plusieurs jours  en mer, le bateau scientifique "Alis" qui avait à son bord plusieurs scientifiques de l'Insititut de Recherche et de Développement et de la Comunauté Pacifique Sud, est rentré d'une excursion bouleversée par une météo difficile ces dernières semaines dans les eaux wallisiennes et futuniennes.

L'équipage a réussi à prélever des échantillons. Rappelons que cette mission avait plusieurs objectifs dont l'acquisition d'informations sur l'écosystème pélagique du Pacifique. Deux semaines de recherche en mer pour ensuite une année de travail sur les échantillons en laboratoire, les résultats seront transmis au Territoire au deuxième semestre de 2019 .Le premier bilan de cette mission est mitigé les scientifiques pensaient trouver des eaux plus riches que cela.
Plus les prélèvements sont riches en nutriments mangés par les thons, plus la ressource en thon est susceptible d'être intéressante. 

Leone Vaitanoa a fait le point avec Valérie Allain, biologiste marin et Responsable de mission Wall-alis dans ce reportage.

Les scientifiques ont également rencontré les jeunes écoliers et collégiens de Wallis et Futuna pour leur expliquer leur travail :La mission Walalis dans les eaux du territoire :
  1 532 298 792

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play