publicité

Les nouvelles propositions d'Aircalin pour la desserte de Wallis et Futuna [MAJ]

Face aux mécontentements des usagers d'Aircalin à Wallis et Futuna, la direction d'Aircalin fait de nouvelles propositions sur la desserte internationale. De nouvelles pistes oui, mais pas à n'importe quel prix.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • WF la 1ère.
  • Publié le , mis à jour le
En avril 2019, sous la pression de l'association des usagers d'Aircalin, Didier Tappero avait fait le déplacement à Wallis pour entendre les doléances des usagers.De cette rencontre houleuse, l'association des usagers d'Aircalin de Wallis et Futuna attendait un courrier en réponse sous 15 jours. Ce courrier a bel et bien été fait. Mais la direction d'Aircalin a cru bon de l'envoyer non pas à l'association mais au préfet et au président de l'Assemblée Territoriale.
Une démarche jugée une nouvelle fois méprisante par les clients wallisiens et futuniens le 4 mai 2019.Dans les grandes lignes ce courrier avance les nouvelles offres de la compagnie pour la desserte aérienne vers et de Wallis et Futuna. La compagnie propose plus de billet promo, plus de vols, plus d'escales au Fidji mais en échange d'une aide financière. Selon Didier Tappero ces nouvelles propositions ont des coûts supplémentaire que ne peut supporter la compagnie à savoir:
 
  • 3 vols / semaines : 86 millions de CFP
  • 2 arrêts au Fidji : 215 millions de CFP
  • 50 billets (toplight) / vol à 50 000 CFP : 180 millions de CFP
Selon la direction d'Aircalin ces subventions pourrait rentrer dans le cadre de la continuité territoriale entre la Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna. Ce dispositif sera prochainement soumis au Congrès de la Nouvelle Calédonie.

De son côté l'association des usagers d'Aircalin ne cache pas son mécontentement. Invité du journal Radsio en wallisien ce vendredi 17 mai au matin, Epifano Tui vice-président de l’association des usagers d’Aircalin affirme qu’il s’agit d’un mépris total de la part du PDG d’Aircalin d’adresser uniquement des réponses, des propositions au préfet et au président de l’assemblée territoriale alors que seule l’association a formulé des demandes et attendait des réponses.

C’est d’ailleurs la 2ème fois que l’association n’est pas destinataire des courriers de Monsieur TAPPERO.
Le vice-président dénonce cela et parle de manque de respect. Il affirme que l’association ne discutera que sur quelque chose de concret, sur des propositions écrites sur papier et qui lui seront remises.

Epifano Tui regrette énormément ces façons de faire.  Pour l’heure l’association demande à ce qu’elle soit destinataire de toutes les propositions faites par Aircalin au préfet qui en ce moment est hors du territoire. Le vice-président est d’accord que ces propositions lui ont été faites en sa qualité d’administrateur du territoire et représentant de l’Etat.

L’association attend désormais son retour et demande un rendez-vous pour étudier ensemble les propositions d’Aircalin. Epifano Tui affirme toutefois que c’est la 1ère fois que de telles suggestions sont faites et compte maintenant sur les nouveaux élus de la Nouvelle Calédonie, fraîchement issus des provinciales du 12 mai 2019. Il fait allusion par-là aux élus de l’Eveil Océanien qui selon lui pourraient être la voix de Wallis et Futuna dans les discussions avec Aircalin.   


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play