publicité

FIFO

rss

Une ode à l'écologie pour l'ouverture du 5ème FIFO à Wallis

"Frère des Arbres, l'appel d'un chef papou" a ouvert la 5ème édition du Fifo hors les murs ce lundi 21 mai. Au programme 1 film projeté chaque soir jusqu'au vendredi 25 mai. L’occasion pour le public wallisien de découvrir certains films primés au Fifo 2018 de Tahiti.

© https://www.fifotahiti.com/event/freres-des-arbres-lappel-dun-chef-papou-2/2018-02-06/
© https://www.fifotahiti.com/event/freres-des-arbres-lappel-dun-chef-papou-2/2018-02-06/
  • Nicolas Esturgie, WF la 1ère
  • Publié le
Le film "Frère des arbres l’appel d’un chef papou" a été choisi pour la première projection. Il a obtenu le Grand prix du public au Fifo 2018. Et pour cause, ce film nous plonge dans  un combat contre la déforestation en Papouasie Nouvelle-Guinée. Difficile de rester insensible à la beauté des images et au thème dénoncé par ce documentaire. Parmi l'assistance, Matilite TALI, présidente de l'association Ma'uli Lelei pour la protection de l'environnement. Elle a été très émue par l'oeuvre de Marc Dozier et de Luc Marescot :

On a beaucoup à apprendre, beaucoup de choses à rattraper. On est en plein dans ce phénomène de destruction parce-que les pratiques de nos ancêtres consistaient à tout brûler pour faire une plantation. La forêt primaire a beaucoup rétréci à Wallis. Ca nous encourage pour la campagne de replantation et c'est un geste à adopter"

Du beau monde pour la première soirée du FIFO Hors les murs à Vaitupu. Un réalisateur primé au FIFO , les directeurs des stations de Polynésie la première et de NC la première, des représentant de la chefferie venus défendre cette initiative culturelle organisée conjointement par le Café Falé et France télévision. C'est la première fois que les trois directeurs régionaux du Pacifique sont réunis à Wallis. Gérald PRUFER, le directeur polynésien ne cache pas son enthousiasme :

«  Venir pour le FIFO c’est apporter une page de culture à un livre de culture, parce-que, le livre de Wallis et Futuna est à écrire et aujourd’hui à filmer. C’est ce qu’on projette de faire dans les semaines à venir. Il y a beaucoup d’histoires aujourd’hui à raconter. Le reste du Pacifique écrit déjà via la télé et la radio. Le rôle du Fifo est de venir projeter les images, la culture du reste de ce monde Pacifique qui est là, à portée de nous »

Une soirée  en présence  du  réalisateur Jacques Navarro Rovira  qui défend son film  sur le chef polynésien Pouvana'a. Et  puis  3 autres jusqu'au vendredi 21 mai pour découvrir des films  tout aussi passionnants.  A l'issue de chaque film, un mini débat,   voilà ce qui attend les spectateurs de ce 5ème festival à Wallis.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play