publicité

Petit bêtisier sur François Hollande à Wallis et Futuna

La récente visite de François Hollande à Wallis et Futuna a révélé à quel point ce territoire du Pacifique est méconnu dans l'héxagone. Petit florilège non exhaustif sur les contresens et autres approximations apparues autour du voyage présidentiel.

  • Par Patrick Ferrante
  • Publié le
Le déplacement de François Hollande à Wallis et Futuna, le 22 février, a donné lieu à la publication de nombreuses erreurs ou approximations sur le territoire du Pacifique. Certes cette visite était la première d'un Président de la République en 37 ans, mais les deux îles ont du chemin à faire pour se faire connaître dans l'héxagone.

Publicité pour le Kava
La palme du contresens revient au quotidien Le Figaro qui a écrit que lors de la cérémonie du Kava, au Palais royal d'Uvea (Wallis), "François Hollande s'est auto-applaudi alors que son nom a été entendu. La foule, elle, est restée bien silencieuse".
Aussitôt les réseaux sociaux se sont déchainés sur le sujet et d'autres medias ont dû rappeler que le chef de l'Etat n'avait fait que respecter le rituel en claquant des mains à l'enoncé de son nom.
Le Kava et la cérémonie du même nom ont gagné en notoriété internationale!

Wallis et Futuna en Polynésie française?
Pour de nombreux organes d'informations, dont la chaine francophone d'informations internationales, France24, "Wallis et Futuna sont perdues dans le Pacifique sud".  Tellement perdues que certains n'ont pas su situer les deux îles, d'autres les ont annéxé à la Polynésie Française distante de plus de 3000 km.
Le quotidien L'Humanité a carrément confondu Wallis et Futuna et l'atoll de Mururoa en publiant un dessin de champignon nucléaire avec pour titre "Bienvenue à Wallis et Futuna".
Pour l'heure, aucun Wallisien ou Futunien n'a déposé de dossier de demande d'indemnisation...

Accueil royal
Selon le site Metronews, "François Hollande sera accueilli par les trois rois de l'archipel", omettant de signaler que deux trônes sur trois étaient vaccants lors de la visite du chef de l'Etat.
Sur Franceinfo, Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la gauche radicale à l'élection présidentielle de 2012, a multiplié les sceptres et goupillons affirmant "qu'à Wallis et Futuna trois rois et deux évèques font la loi".  Le journaliste a rappellé que le diocése ne comptait qu'une seule tête et qu'à Wallis et Futuna comme sur le reste du territoire, s'appliquait la loi française. 
Nicolas Domenach, sur RTL, a comblé les trônes en proclamant "roi de Wallis et Futuna, Hollande 1er"!

Succés mondial pour le distributeur de banque à Futuna
La promesse de François Hollande d'installer le premier distributeur de billets de banque à Futuna a été l'information la plus reprise tant dans l'héxagone qu'au niveau international. 
L'hebdomadaire Le Canard enchainé a ironisé sur "cette promesse mirifique, cette annonce fracassante, une telle infrastructure méritant bien la mobilisation et le déplacement du sommet de l'Etat".
Maintes fois promis lors de visites ministérielles, ce DAB a désormais une chance de voir vraiment  le jour, tant il est mondialement attendu.





Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play