wallis & futuna
info locale

Premiers pas à l'Assemblée Nationale pour le député Sylvain Brial

Assemblée Nationale
Sylvain Brial
Sylvain Brial est entré à l'Assemblée Nationale ce jeudi 26 Avril 2018. Le nouveau député de Wallis et Futuna va devoir prendres ses marques au Palais Bourbon. Il n'a pas encore de Bureau ni de groupe politique. Il prend toutefois la mesure de la tâche qui l'attend.
Le tout nouveau député de Wallis et Futuna est arrivé à Paris ce jeudi 26 Avril, alors que la session parlementaire est interrompue en raison des vacances de Pâques.
Sylvain Brial s’est rendu à l’Assemblée Nationale. Il a pu effectuer les démarches qui lui permettront de siéger, dès la reprise des travaux. Il s’est, notamment vu remettre son badge de député. Des formalités qui ancrent sa présence au Palais Bourbon. Sylvain Brial confie :

"Je devrais être impressionné mais c’est pas du tout le cas. Je mesure le poids des responsabilités que les wallisiens et futuniens m’ont transmis à travers leur vote. Je realise que j’aurai du travail à apporter. Bien entendu on est toujours un peu perdu au début mais je pense que je serai plus à l’aise dans quelques jours. C’est vrai que là, par rapport aux gens qui me reçoivent ils ont pas toutes les réponses aux questions. Mais je pense que ça va venir. Faut que je me repère par rapport aux partis politiques parce-que je suis non inscrit et je pense que je vais le rester quelques temps en attendant de vraiment trouver la bonne solution. Je vais surtout mettre en avant le fait que je vais devoir apporter des solutions aux wallisiens et futuniens. Je n’aurai pas droit à l’erreur."


Pour rappel, Sylvain Brial a été élu  ce dimanche 15 avril 2018 au premier tour de l'élection législative partielle face à Napole Polutele.
Le nouveau député de Wallis et Futuna  n'a pas encore de Bureau à l'Assemblée Nationale. Le député sera aux côtés de la délégation de Wallis et Futuna pour accueillir Le Président Macron lors de son déplacement officiel en Nouvelle-Calédonie ce 5 mai.

Sylvain Brial  est interrogé par Valentin Deleforterie et Olivier Duflo :

©wallisfutuna

 

Publicité