publicité

Samoa 2019 : bilan des jeux pour Wallis et Futuna

Les XVIème jeux du pacifique qui se déroulaient à Apia au Somoa se sont clôturés ce samedi. Tous nos athlètes sont désormais de retour au fenua. Ils ont été accueillis en héros par la population ce dimanche. La délégation revient avec onze médailles.

  • A. Laguerra
  • Publié le , mis à jour le
Wallis et Futuna est à la 14ème place aux pacific games, sur 24 pays participants. Une place dont nos sportifs n’ont pas à rougir, à ces mêmes jeux en 2015 en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ils étaient 18 ème. La délégation concourait cette année dans cinq disciplines : le va’a, le volley-ball, le rugby, l’haltérophilie, et l’athlétisme. Retour sur les temps forts.

Le mardi 9 juillet, La sélection hommes de va’a ouvre le bal des compétitions pour le territoire. Et elle fait son entrée en grande pompe en décrochant la médaille d’argent en V12, derrière la Nouvelle-Calédonie et devant Fidji. Chrono : 1m50s06

Le lendemain le va’a continue dans sa lancée. Les hommes en V6 sur 500m gagnent le bronze, avec un temps de 1m48s93. La Nouvelle-Calédonie repart encore avec l’or, Fidji est deuxième cette fois.

Le même jour, les hommes en V6 sur 1 500 mètres s’adjugent une fois encore le bronze, derrière la Nouvelle-Calédonie et Tahiti. Leur temps pour cette course : 9m02s89

Le 13 juillet, Israël Kaikilekofe fait son entrée dans les jeux. Le futunien est le seul à représenter l’haltérophilie dans la délégation. Pour son unique jour de compétition, il rafle trois médailles à lui seul. Une médaille d’or à l’arrachée (161 kilos), deux médailles d’argent à l’épaulé-jeté (192 kilos) et au total (353). A 21 ans, il bat ainsi tous ses records personnels, et ceux de France dans sa catégorie (moins de 96kgs).

L’après-midi du 13 juillet, c’est le va’a qui revient en force en ramenant la 7 ème médaille au marathon. En V6 longue distance, les hommes s’offrent l’argent. Derrière Tahiti et devant Fidji.

Le 15 juillet, à son tour l’athlétisme entre en scène. Une entrée remarquable, le futunien Felise Vahai-Sosaia repart avec l’or au lancer de javelot, avec un jet à plus de 62 mètres.

Trois jours plus tard, Stephen Mailagi et Selevasio Vala’o viennent remplir le palmarès en décrochant respectivement l’or (50.03m) et l’argent (49.54m) au lancer de disque. Les jeunes hommes ont seulement 17 et 21 ans.

Entre temps, nos volleyeurs champions du pacifique depuis 2007 se sont hissés sans difficulté en finale. Et c’est là où la déception a été la plus grande, tant pour les athlètes que pour les supporters, habitués à voir ses hommes triompher. Le volley-ball masculin est contre toute attente battu 3 sets à 0 par Tahiti le 20 juillet. Ce même duel s’affrontait déjà en 2007 à Apia, c’était d’ailleurs la première fois que le fenua décrochait l’or en volley-ball aux jeux du pacifique.

Wallis et Futuna se contentera donc de l’argent en volley-ball chez les hommes, et repartira avec 11 médailles, dont trois en or.

Le bilan avec le président du CTOSWF invité du journal télévisé de Lafaela Liufau :
BILAN CTOSWF




 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play