publicité

SOCIAL: Un bénéfice de 103 millions pour la Caisse des Prestations Sociales de Wallis et Futuna en 2017

Le Conseil d'administration de la CPSWF s’est réuni ce mardi 13 mars pour tirer le bilan de l’exercice 2017. La Caisse des prestations sociales réalise un excédent de 103 millions xfp malgré la hausse des bénéficiaires. Des résultats qui s'expliquent par les réformes et une gestion rigoureuse.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • WF la 1ère - S.Vili - M.Uhilamoafa
  • Publié le
Le Conseil d'administration de la CPSWF s’est réuni ce mardi 13 mars 2018 pour tirer le bilan de l’exercice 2017. Des résultats positifs, la caisse des prestations sociales réalise un excédent de 103 millions de francs pacifique malgré la hausse des bénéficiaires. Les réformes mises en place par les élus et une gestion rigoureuse ont porté leurs fruits selon Gabriel Barès le directeur de la CPSWF. 

Dans le détail : 62 millions de bénéfices proviennent du régime des retraites. Les prestations familiales rapportent et 40 millions 400 mille francs pacifique. Un excédent malgré l’augmentation du nombre de bénéficiaires. Gabriel Barès, salue de bons résultats malgré la hausse des bénéficiaires d’aides sociales sur le Territoire. En 2017, il y a eu 30 personnes en plus sur les pensions de retraites par rapport à 2016. Une centaine d’enfants se sont ajoutés à ceux qui bénéficiaient déjà des allocations familiales. Pour expliquer les bénéfices retirés par la CPSWF, Gabriel Barès retient deux points : les mesures prises par les élus et des efforts de gestion de la CPSWF:

« Les réformes prises par l’Assemblée Territoriale et la CPSWF sur l’augmentation des cotisations jusqu’en 2020 ont porté leurs premiers fruits. Une gestion plus contrainte des dépenses de la caisse est également à associer à ces bons résultats» déclare Gabriel Barès. « Il y a plus de cotisants, un meilleur recouvrement et les contrôles sont accrus pour inciter les employeurs à cotiser et à déclarer leurs employés ».

Le directeur de la CPSWF prône également une gestion rigoureuse et une meilleure communication pour poursuivre sur cette lancée. 
 « Il faut préciser que ce n’est pas parce-qu’on a un bon résultat qu’il faut se laisser aller. C’est de argent qui va financer les retraites de demain et permettre la pérennité du régime pour les 20-30 prochaines années » dit-il.

Plus de 5 millions seront reversés au Territoire. L ’aide à l’enfant et le complément social de retraites sont des aides territoriales qui ont bénéficié d’un reliquat de gestion cette année. L’aide à l’enfant rapporte 1,9 millions de francs pacifique, le complément social de retraite en est à 3,3 millions. Ces sommes excédentaires seront reversées au territoire d’ici fin mars précise Gabriel Barès. Ces bons résultats confortent la pérennité du régime « C’est l’argent du Territoire, il faut qu’on fasse attention » continue Gabriel Barès. Même si la situation s’améliore, la vigilance doit continuer et des efforts restent à faire pour « dépenser de manière utile » selon le directeur de la CPSWF.
 


Le prochain conseil d’administration est le 5 juin 2018, il permettra de vérifier si la progression impulsée l’an dernier est effective. Ce Vendredi 16 mars 2018, un point de rencontre sera organisé avec l’association des retraités présidée par Siliako LAUHEA. L’occasion de leur présenter le bilan de l’exercice 2017.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play