wallis & futuna
info locale

La violence s'invite au lycée d'état de Wallis et Futuna

violence
lycée de Wallis et Futuna
La violence s'invite dans l'enceinte du lycée ©WF la 1ère.
Jeudi dernier en fin de journée une voiture avec à bord des jeunes alcoolisés a fait irruption dans l'enceinte du lycée à Wallis. Des rivalités entre jeunes de villages seraient à l'origine de l'incident qui aurait pu mal finir.
La rivalité entre jeunes de village serait à l’origine de l’incident survenu jeudi 10 octobre en fin de journée au lycée de Wallis et Futuna aux alentours de 16H30. Heure de fin des cours et du ramassage scolaire.

Françoise Lacour-Millet est la proviseure adjointe du lycée d'état de Wallis et Futuna :

" il s'agit d'une intrusion de jeunes qui étaient alcoolisés, ils sont venus de l'extèrieur avec leur véhicule.  Donc les élèves qui étaient ici (du lycée) et qui attendaient le bus se sont mobilisés avec l'aide des personnels pour exclure ces individus. L'un des élèves a frappé le pare-brise et l'a cassé".


La scène filmée et mise en ligne sur les réseaux sociaux :

Alcool, actes violents, esprits échauffés le tout mis en exergue en vidéo sur Facebook. Cela aurait pu mal finir selon des témoins.
C’est la deuxième fois cette année selon l’administration du lycée que la violence s’invite dans l’enceinte de l’établissement. Des mesures ont été prises et seront mis en place dès la fin des vacances d'octobre:

Françoise Lacour-Millet : "  A la rentrée des congés d'octobre, des mesures plus drastiques vont être prises. Les grilles seront probablement fermées pendant les cours et des adjoints d'éducation et des personnels de l'établissement qui seront mobilisés pour surveiller les entrées et sorties. Le proviseur a déjà engagé des réunions avec les chefs de village, nous allons à nouveau parler aux parents d'élèves surtout pour les mettre en garde contre les risques de ce qui circulent sur les réseaux sociaux. Il y circule tout et n'importe quoi et cela vient perturber le travail à faire à l'approche des examens de fin d'année".


Ras le bol des élèves et des parents d'élèves :

Des élèves commencent à souffrir de ces situations qui n'ont pas leur place dans un établissement scolaire. Les parents d’élèves souhaitent des actions fortes des pouvoirs publics. Ils ont prévu de se réunion prochainement.

Emeni Hensen est le président de l'APEL, l'association des parents d'élèves:

" Je ne vais pas porter de jugement ou de critique sur ce qui est fait mais je trouve personnellement qu’on en fait pas assez… j’ai plus l’impression qu’on a tendance à étouffer ce genre de chose plutôt que d’apporter des solutions. Ce n’est pas qu’au parent à se préoccuper de la situation. Nous devons tous, nous mettre autour d’une table chefferie, enseignants, autorités pour trouver des solutions".


Une enquête est ouverte. Une plainte pour intrusion a été déposée mardi 15 octobre par le Lycée. Atonia Tamole, la procureure de la république de Wallis et Futuna nous fait savoir qu’ à ce jour aucune autre plainte n’a été déposée par des victimes éventuelles.


 
Publicité