publicité

Les Wallisiens font leurs courses pour la rentrée scolaire

Dernière semaine de repos avant de reprendre l’école lundi 12 février. Les parents s’activent pour les achats de la rentrée. Un rituel qui coûte. Certains prévoient à l’avance un budget spécial. Vêtements, chaussures, il faut compter jusqu'à 50 000 CFP pour 2 enfants.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • Sofia Hoatau.
  • Publié le , mis à jour le
La rentrée scolaire approche et avec elle son lot de dépenses. Un vrai défi pour les familles puisqu’il s’agit aussi de faire plaisir aux enfants, avec tel ou tel sac à l'image de leur héros ou héroïne ou encore les derniers gadgets à la mode. Un défi budgétaire donc pour les parents, même si, et c'est une spécificité sur le Territoire, les fournitures scolaires sont fournies gratuitement au primaire et au collège.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.

Dans ce commerce du centre de Wallis. Des mères de famille sont à la recherche de vêtements et cartable pour la rentrée. Ici, elles ont l’embarras du choix. Akata Luankon:  «Je me rappelle quand j’avais mes 6 enfants avec moi je dépensais pour chaque rentrée 50 000 francs. Aujourd’hui, mes 3 grands font déjà leurs vies en métropole, et il me reste que les 3 derniers et je dépense le même budget qu'avant. Je viens chercher des vêtements pour mes 2 petits puisque, mon autre fils qui va faire sa rentrée au lycée a déjà fait ses courses au Vanuatu. Il a profité de son déplacement pour les mini-jeux, c’est moins cher".

Même budget pour Sou, elle dépensera 50 000 francs pour ses 2 garçons: « je prévois toujours à l’avance un budget pour la rentrée. Donc tout au long de l’année je mets un peu d’argent de côté. Aujourd’hui je vais juste acheter le nécessaire en fonction de mon budget, puisque dans les mois prochains je vais encore racheter des fournitures et des vêtements. » 

Achat de cartable dans un commerce de Wallis. © WF la 1ère.
© WF la 1ère. Achat de cartable dans un commerce de Wallis.

En moyenne, les parents dépensent pour un enfant au primaire entre 15 000 et 30 000 francs. Lorsqu’il passe au collège ou au lycée, les dépenses dépasse les 30 000 francs.Après les grandes fêtes de fin, certains commerces préparent déjà en amont la rentrée. Ils savent que la plupart des familles font leur course à Wallis et futuna. Seules un petit nombre de familles ont les moyens de prendre l'avion pour aller s'achalander à Nouméa (moins cher et plus de choix) ou de commander via la poste.

Heiata Taofinuu est vendeuse :«  On vient juste de recevoir des arrivages par avion. Ce week-end on a eu du monde, des parents qui viennent acheter des vêtements et cartables pour la rentrée. On a aussi des articles en promotion pour l’occasion. D’ailleurs il nous reste plus grand chose ».

En cours d’année, la plupart de ces achats sont renouvelés. Alors même si on parle de gratuité scolaire à Wallis & Futuna, d’année en année, l’éducation pour tous représente tout de même un coût considérable pour chaque famille dont la majorité ne touche que des revenus trés modestes

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play