publicité

3 cyclistes contrôlés positifs sur le Tour de la Guadeloupe 2016

Trois coureurs du peloton ont été contrôlés positifs à l'EPO Cera lors du dernier Tour de la Guadeloupe.

Flober Pena Pena, Giovanni Baez Alvarez de l'USL, à gauche et Daniel Bernal du Rayon d'Argent, à droite. © Guadeloupe 1ere
© Guadeloupe 1ere Flober Pena Pena, Giovanni Baez Alvarez de l'USL, à gauche et Daniel Bernal du Rayon d'Argent, à droite.
  • Y. Y.
  • Publié le , mis à jour le
L'information est tombée en fin de journée, sur le site spécialisé cyclisme Direct Vélo.

Suspendus 4 ans

Daniel Bernal qui évoluait au Rayon d'Argent, Flober Pena Pena et Giovanni Baez Alvarez, tous les deux de l'USL, ont été contrôlés positifs à l'EPO Cera sur le dernier Tour de la Guadeloupe. 
La commission nationale de discipline antidopage de la Fédération française de cyclisme a donc décidé de suspendre les trois coureurs colombiens pour une durée de 4 ans. 
Ils ne pourront donc pas participer à des compétitions avant le 25 septembre 2020 inclus, pour Baez Alvarez et Pena Pena et le 28 septembre 2020 pour Bernal.  

4 Tour de la Guadeloupe à leur actif

Si Baez Alvarez est plus récent dans le peloton guadeloupéen, ses deux autres compatriotes sont bien connus dans le département. Ils ont chacun remporté 4 Tours de la Guadeloupe. Un palmarès qui fait d'eux les recordmen de victoires sur cette compétition. 
Lors du Tour de la Guadeloupe, Flober Pena Pena avait remporté la 4ème étape, en solitaire, à Petit-Bourg
 
José Flober Pena Pena avait remporté la 4e étape du Tour de Guadeloupe et avait empoché du même coup le maillot jaune. Roulant vers une cinquième victoire, il avait abandonné, ainsi que ses coéquipiers, suite au décès du jeune cycliste Warren Errin. 
 
Aucun des coureurs sanctionnés n'a fait appel de la décision. Leurs résultats sont annulés à partir du 30 juillet 2016.

Le Rayon d'Argent se désolidarise de Bernal

Dans un communiqué, Thierry Massembo, le vice-Président du Rayon d'Argent tient à défendre son équipe. "Il n'y a pas de système de dopage organisé au sein de notre équipe" affirme t-il. Avant de poursuivre en se désolidarisant clairement de Daniel Bernal, qui est licencié au club, "Il s'est glissé dans l'équipe un tricheur. C'est un coureur en fin de carrière. Nous avons donné une chance à ce père de famille, il est en train d'entacher l'équipe. C'est carrément stupide". 
Pour le dirigeant du RDA, les cyclistes doivent prendre conscience des "graves conséquences sur la vie personnelle des fautifs mais aussi dans la vie du club".

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play