publicité

Une nouvelle augmentation de la "taxe soda" pour lutter contre la "mal bouffe"

La taxe soda a été votée le 17 octobre, elle complète la première mouture de 2013. Elle doit contraindre les industriels à réduire le taux de sucre ajouté dans les sodas et autres jus. La taxe varie du simple au triple à partir de 5 g de sucre contenu pour 100 ml dans les diverses boissons sucrées.

Une offre infinie de boissons sucrées pour les consommateurs © CL
© CL Une offre infinie de boissons sucrées pour les consommateurs
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Les boissons sucrées sont taxées depuis 2013 en France. Cela n'a pas freiné suffisamment la consommation, la taxe soda a donc été renforcée ce 17 octobre. Pour les boissons qui contiennent 5 g de sucre pour 100 ml, la taxe n'évolue pas, à partir de
8 g elle double et pour 10 g elle triple.

Une taxation qui vise la consommation excessive de sucre 

Cette disposition a été adoptée dans le cadre du vote du budget de la Sécurité Sociale. Car le sucre consommé ne fait pas que du bien à la santé, il est même le plus souvent néfaste car les quantités absorbées quotidiennement par les consommateurs dépassent ce dont ils ont réellement besoin. Parmi les maladies récurrentes à traiter dues au sucre, le diabète et l'obésité.
En outremer la consommation excessive sucre se vérifie dans de nombreux produits alimentaires notamment dans les produits laitiers comme les yaourts qui étaient largement plus sucrés que ceux vendus dans l'hexagone. Un problème soulevé dès 2012 qui a conduit à la publication d'un décret du 9 mai 2016 visant à garantir la qualité de l'offre alimentaire 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play