publicité

L’amende plutôt que le tribunal pour les consommateurs de cannabis

La dépenalisation de la consommation du cannabis est en marche. Le gouvernement veut mettre en place un système de contravention pour l'usage du cannabis. Cela signifie donc que la consommation et la détention de cette drogue sortiraient du champ pénal.

Fumeur de cannabis en Martinique © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Fumeur de cannabis en Martinique
  • Jean-Claude SAMYDE avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
C’était une promesse du candidat Emmanuel Macron : de simples contraventions pour réprimer la consommation et la détention de cannabis, seront mises en place très bientôt. Avec cette mesure les consommateurs ne passeront plus devant un tribunal et ne risquent pas une éventuelle peine de prison. La nouvelle mesure pourrait prendre effet dans trois à quatre mois.

Ce qui changera

Actuellement, l’usage de drogue et notamment de cannabis est passible d’une amende de 3 750 € d’amende et d’une peine pouvant aller jusqu’à un an d’emprisonnement. Mais dans la pratique ces peines sont rarement appliquées.

Mercredi dernier (24 mai) les services du ministre de l'intérieur, Gérard Collomb, ont lancé des mesures de réflexion et de concertation sur le sujet pour une mise en oeuvre avant la fin de l'année. Avec cette contraventionnalisation, l’usage de stupéfiants ne serait plus passible du tribunal correctionnel mais d’une juridiction de proximité. Cela reste donc une infraction pénale.

(Re)voir le reportage de Jannick Dulio et Marc François Calmo dans les rues de Martinique 
cannabis loi pv 350342202254

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play