publicité

Nouvelle-Zélande : le premier ministre inquiet de la remontée de l’opposition

  • AFP (CM)
  • Publié le
Le Premier ministre conservateur de Nouvelle-Zélande Bill English a reconnu lundi qu'il était "inquiet" au sujet des législatives du 23 septembre alors que l'opposition travailliste connaît une spectaculaire remontée dans les sondages.
                  
Depuis qu'il a placé à sa tête début août la charismatique Jacinda Ardern, 37 ans, le parti de centre-gauche paraît avoir des ailes et l'hypothèse de l'alternance a gagné en crédibilité.
D'après un sondage interne réalisé par le Parti travailliste et rendu public au cours du weekend, il est désormais soutenu par 37% des électeurs, soit une hausse de 14 points, et trois points seulement de retard derrière le Parti national du Premier ministre.
                  
Parallèlement, un sondage TVNZ met Mme Ardern et M. English au coude-à-coude des personnalités préférées pour diriger le gouvernement, avec 30% chacun, soit une hausse de 24 points pour la cheffe des travaillistes.
                  
Ces chiffres signifient que le Parti national n'a aucune garantie de conserver le pouvoir. Le système électoral complexe de proportionnelle mixte débouche souvent sur des gouvernements minoritaires qui sont obligés de compter sur des formations plus petites pour gouverner.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play