publicité

Assises : partie de cartes mortelle à la Plaine-des-Palmistes

Les jurés de la cour d’assises disposent de deux jours pour statuer sur le sort de Christopher Guiton. Le 16 avril 2015 vers minuit, totalement ivre, il avait roué de coups Grégory Libel qui décédera en arrivant aux urgences de Saint-Pierre.

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Ce premier dossier de la semaine est tragiquement banal. Dans le box des accusés, Christopher Guiton est poursuivi pour violence volontaire ayant entrainé la mort sans l’intention de la donner. Aujourd’hui, âgé de 26 ans, le prévenu va devoir expliquer pourquoi, le 16 avril 2015, il s’est acharné à coups de pied et de poings sur Grégory Libel. Un jeune de la Plaine, un jeune qu’il connaissait depuis toujours et qu’il a tué pour partie de carte perdue.
Les « dalons » de la victime vont se succéder à la barre pour raconter encore une fois comment ce soir-là les événements ont brusquement dérapé.
 
L’accusé a frappé sa victime pendant plus de 20 minutes
 
Ils connaissent l’accusé, c’est d’ailleurs pour cette raison que malgré son état d’ivresse (3,22 g), ils acceptent de jouer avec lui aux cartes devant la salle Guy-Agénor. Le prévenu n’a pas d’argent, il jouera donc des briquets, mais compte tenu de son état, il perd.
C’est à cet instant que les faits échappent à la raison. Christopher Guiton se jette sur Grégory Libel qu’il tabasse pendant plus de 20 minutes. Quand les coups cessent, le jeune homme gît sur le sol, inanimé. Les secours le transportent en urgence vers Saint-Benoît, puis compte tenu de son état, il est transféré à Saint-Pierre. Arrivé à l’hôpital de Terre-Sainte, il est trop tard. Grégory Libel est décédé.
Christopher Guiton encourt 15 ans de réclusion criminelle.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play