107 professionnels de santé s'engagent pour inciter les Guadeloupéens à se faire vacciner contre la Covid-19

coronavirus
Vaccination Covid-19 Ehpad
©Bruno Pansiot-Villon

La défiance vis-à-vis du vaccin anti-Covid est toujours bien présente. Seuls 21,50% des habitants ont reçu au moins une injection. L'Agence régionale de Santé et l’Union régionale des médecins libéraux de Guadeloupe se lancent dans une campagne pour inciter les Guadeloupéens à sauter le pas. 

La Guadeloupe fait partie des régions de France où le nombre de vaccinés est le plus faible… Face à ce manque d’engouement des Guadeloupéens, l’Union régionale des médecins libéraux de Guadeloupe a décidé de se mobiliser pour encourager à la vaccination à travers une campagne de communication 100% locale…

La vaccination stagne encore et toujours en Guadeloupe

Depuis le mardi 15 juin, la vaccination a été élargie à tous les jeunes de plus de 12 ans. Selon les dernières données de l'Agence régionale de santé, 421 adolescents ont été vaccinés. Un chiffre encourageant pour les autorités sanitaires qui regrettent encore et toujours le faible taux de vaccination de la population. 

Dans le point de situation Covid du 23 juin, les autorités indiquent que "nous devons accélérer la vaccination afin de protéger les plus fragiles mais aussi créer une immunité collective dans notre archipel". Des séances supplémentaires sont même proposées le samedi par certains centres de vaccination ou sur des jours ouvrables.

Car, depuis le 8 janvier, date d'ouverture de la campagne de vaccination, 99 801 injections ont été réalisées en Guadeloupe. Soit un taux de couverture vaccinale (au moins une injection) des personnes de plus de 18 ans de 21,50%, contre 29,63% pour Saint-Martin et 60,88% pour Saint-Barthélemy. 

D'où cette campagne d'incitation à la vaccination du milieu médical. 

"Faites confiance à votre médecin"

Ils sont 107 professionnels de santé de Guadeloupe à avoir pris la parole… 107 médecins, pharmaciens, infirmiers vaccinés qui expliquent pourquoi ils ont choisi de faire confiance au vaccin…

Parmi eux, le docteur Emmanuelle Ursule-Oulac… Elle reçoit chaque jour des patients réticents à la vaccination… Si elle comprend la peur du vaccin, des effets secondaires, que lui avancent ses patients qui refusent le vaccin, la praticienne estime que les fake news qui circulent en influencent beaucoup.
Grâce à cette campagne, les membres de l’URPS et notamment les médecins libéraux souhaitent raviver le lien de confiance qui existe entre les patients et leurs médecins généralistes…

Un constat que partage un autre médecin généraliste, le Dr Guy Ursule. Fervent défenseur du vaccin anti-Covid, il explique que le confinement n'a jamais été une solution à la crise sanitaire, mais un moyen de diminuer la tension hospitalière. Aujourd'hui, il se dit las de ce jeu de "cache-cache avec le virus", "qui ne s'arrêtera que lorsque l'immunité collective sera suffisante", explique-t-il.

La vérité est dans la vaccination, dans la science

martèle le praticien. 

Face à la couverture vaccinale stagnante sur le territoire, les médecins de l’URPS ont souhaité créer une campagne locale pour s’adresser directement aux Guadeloupéens…

Une nouvelle campagne d’incitation à la vaccination, que les professionnels de santé vont intensifier dans les semaines à venir…