publicité

13 casiers de pêche détruits lors d'un contrôles en mer dans la zone Chlordécone

Les casiers se trouvaient dans le secteur de Trois-Rivières-Capesterre-Belle-Eau, en pleine zone impactée par le chlordécone. Ils ont été relevés afin d'être détruits comme la réglementation le prévoit pour tous les engins de pêche trouvés dans la zone Chlordécone,

© Direction de la Mer
© Direction de la Mer
  • Guadeloupe la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Des casiers qui se trouvaient dans le secteur de Trois-Rivières-Capesterre-Belle-Eau, en pleine zone impactée par le chlordécone.
L'opération conduite par la Direction de la Mer, avec l'aide de l'Unité littorale des affaires maritimes (ULAM 971) et la brigade
nautique de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre soutenues par l’armement des Phares et Balises, a été menée dans le cadre de la lutte contre la pêche et la commercialisation de produits de la mer contaminés par la Chlordécone.
Cette opération a donc permis de relever 13 casiers dans le secteur deTrois-Rivières-Capesterre-Belle-Eau et porte le bilan des engins de pêche illégaux saisis à 93.
Cette mission a également permis de constater l’absence quasi général de marquage des engins de pêche, ce qui constitue une infraction grave puisqu’il est alors impossible de différencier ceux utilisés par des pêcheurs professionnels et ceux utilisés en toute illégalité. Ces casiers sont considérés comme des épaves et sont donc également saisis.
Les services de l'Etat rappellent que :

Les contrevenants qui se livrent à la pose sauvage de casiers dans des zones interdites à la pêche s’exposent à la saisie de leur matériel mais aussi à des suites administratives et/ou pénales ainsi que des amendes qui peuvent aller jusqu’à 22 500 €.

© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
VOIR : 
CASIERS DE PECHE DETRUITS
VOIR AUSSI : 
CHARLY VINCENT PDT COMITE DES PECHES ET DES ELEVAGES MARINS

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play