Près de 158 000 électeurs appelés aux urnes dans 20 communes de l'archipel

élections
Vote au Gosier
©Christelle Théophile
Voici l'épilogue des élections municipales, ce dimanche 28 juin. Il aura fallu plus de 3 mois pour y parvenir. Vingt communes sont toujours en attente d'édile. Près de 158 000 votants sont appelés à se prononcer. Une élection sur fond de Covid-19. 
C'est ce dimanche 28 juin que se déroule le second tour des élections municipales. Plus de trois mois après le premier qui avait vu l'élection de 12 maires. 20 communes sont toujours à pourvoir et près de 158 000 électeurs sont appelés aux urnes, dans notre archipel
 

Un scrutin, base des prochaines échéances électorales

Trois moi après le premier tour, les tendances seront-elles respectées ? C'est le danger d'une trop grande période d'attente entre le premier et le second tour; D'autant que certains ont déployé des ingéniosités de communication et de propagande durant la période de confinement. Il y a de gros enjeux politiques. Ces élections locales sont des élections de proximité. Elles posent le socle de la politique, au sens noble. Celle qui aide chaque citoyen de la commune. Mais elle pose aussi les ambitions d'une conquête plus large. Un scrutin qui ancre la femme ou l'homme politique dans le territoire et sert de base pour les prochaines échéances électorales, comme les départementales, puis les régionales, en 2021. 
 

Des électeurs qui attendent souvent le second tour pour voter

La participation le dimanche 15 mars dernier a été relativement faible pour une élection locale, comme celle-ci en Guadeloupe. 61% des électeurs ont, sans doute, été refroidis par la situation sanitaire, à moins que l'offre politique n'ait pas été à leur goût.
Cette participation va t-elle augmenter ? L'électeur est aussi stratège. Il attend souvent le second tour pour choisir, après un premier écrémage. 
Sur le terrain, les appareils politiques sont mobilisés. Les premiers résultats sont attendus en début de soirée, et seront scrutés à la loupe.