Histoire de l’esclavage : un mémorial pour comprendre

histoire
chaînes cassées
©cc-by-nc-sa andreas winterer
Intéger de façon concrète l’Histoire dans notre présent, mieux la comprendre pour mieux vivre le présent, s’en servir pour aider au développement culturel et social, tels sont les objectifs premiers du Mémorial Act(e)
Le Memorial Act(e), sera un « centre d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage ». en attendant son inauguration prévue –pour le moment- en avril 2013, différentes manifestations sont d’ores et déjà organisées, dans le cadre d’une réflexion générale sur le thème de l’esclavage.


Un colloque pour tous

Au Centre des Métiers du Raizet, un colloque a réuni quelques-uns des chercheurs et universitaires qui travaillent sur la question de la mémoire : la mémoire sous toutes ses formes, littéraires, mais aussi scripturale, collective… Toutes formes de mémoire du temps honteux de l’esclavage est valorisée pour une meilleure compréhension de celui-ci.


Le site en 2013

Le site de l’usine Darboussier a été choisi pour l’installation de la structure dont les travaux ont commencé. Il s’agira, pour Thierry l’Etang, chef de projet, d’un lieu de mémoire vivant. Promenade, boutiques, restaurants, côtoieront les vestiges du passé, pour une dimension jamais atteinte dans l’explication d’un pan de l’histoire qui pose toujours questions.
Vous pouvez voir le reportage de Gérard César et de Paul Labeca : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live