publicité

Journée de deuil à Petit-Bourg

En hommage aux sept victimes décédées ces dernières semaines, Petit-Bourg cessera toute activité entre 11 heures et midi, aujourd'hui, en signe de deuil.

  • Par Yasmina Yacou
  • Publié le
Petit-Bourg est en deuil... Et avec elle, toutes les autres communes de la Guadeloupe, solidaires...

Elles sont 7... 

7 victimes décédées de mort violente ces dernières semaines dans la ville de Petit-Bourg. Miguel Camalon, 20 ans, abattu sur le parking de la Marina de Pointe-à-Pitre, le 16 juin ainsi que les 6 victimes de David Ramassamy tuées à Tabanon : Martine Ramassamy, ses enfants Océane, 11 ans et Kylian, 6 ans, Gilbert, Ruddy et Anasthase Ohald. Tous décédés le samedi 29 juin. 

Tous solidaires...

Et en signe de deuil et d'hommage que les établissements publics de la ville sont fermés aujourd'hui. Les commerçants de la ville, eux, baisseront le rideau de leur magasin entre 11 heures et midi. Un geste de solidarité et de recueillement.
Pour Guy Losbar, maire de la commune, "cette violence ne doit pas devenir banale. Chaque Guadeloupéen doit pouvoir s'interroger sur ces événements". Alors que les proches de Miguel Camalon organisait samedi une marche contre la violence, d'autres manifestations voient le jour. Des jeunes de la commune, en service civique ont pris l'initiative d'organiser des rencontres intergénérationnelles. Des espaces d'échanges et de discussion entre les habitants de Petit-Bourg, destinés à recréer du lien. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play