publicité

Le Ramadan a commencé

Comme en France hexagonale, c'est le Ramadan pour les 2500 fidèles de Guadeloupe. Ils vont  accomplir l'un des cinq piliers de l'islam.

© Bruno Monginoux
© Bruno Monginoux
  • Eline Ulysse (Stagiaire)/Catherine Le Pelletier
  • Publié le , mis à jour le
Mercredi a marqué le début du Ramadan pour les 2500 musulmans de Guadeloupe. Retour sur les principes fondamentaux de cette religion
 

Accomplir son devoir

Les cinq piliers de l’Islam correspondent aux cinq devoirs qu’un musulman doit accomplir toute au long de sa vie:
1)La Chahada est le principe fondateur de la religion islamique: il consiste à la reconnaissance en un seul dieu. Ce pilier se décompose en trois branches reposant sur l'unicité:
  • - l’unicité dans la foi: reconnaître qu’Allah seul est le Créateur
  • - l’unicité dans l’adoration: elle exclut toute adoration autre qu’Allah
  • - l’unicité dans les noms et attributs: il informe qu’Allah possède tous les attributs et que les plus beaux noms lui sont octroyés.

2)La Salat est la prière quotidienne du musulman prononcée 5 fois.Les différents moments de prières sont: à l'aube, à la mi journée, l'après-midi, au coucher du soleil et le soir. Elles doivent toutes être effectuées en direction de la Mecque.

3)La Zakat ou l’aumôme légale consiste à purifier l’âme des hommes de l’avarice, subvenir aux besoins des personnes pauvres et nécessiteux. L’aumône n’est pas forcément d’ordre pécuniaire. Les biens tels que le bétail, la récolte ou bijoux peuvent être soumis à la zakat. 


4)Le Ramadan, quatrième pilier de l'islam, repose sur un mois de jeune. Le jeune consiste à s'abstenir de boire, de manger depuis l'aube jusqu'au crépuscule. Cette année, le ramadan se déroulera du 10 juillet au 9 août.

Habib N'Daw, président de l'Association des Musulmans de Guadeloupe au micro de Christelle Martial. 

le ramadan


5)Le hadj est le pèlerinage vers la Mecque qu'un musulman doit accomplir au moins une fois dans sa vie. Ceci s'il dispose des moyens nécessaires pour entreprendre ce voyage.

Une communauté peu visible et à l'étroit


La communauté musulmane en Guadeloupe est certes présente mais reste peu visible.  On estime à 2500 le nombre de pratiquants dans le département. Cependant, elle est confronté au même problème qu'en métropole: le manque d'infrastructures pour accueillir les fidèles. Aujourd'hui, les musulmans se regroupent dans deux salles qui ne peuvent recevoir tous les adeptes de la religion. Habib N'Daw rappelle la nécessité de disposer d'un lieu de culte unique.

ndaw lieu de culte



 










Sur le même thème

  • religion

    De l'Ascension chrétienne à la promotion du "moi"

    Mai, mois des commémorations, mois des jours fériés, mois de la mémoire civile ou religieuse. Et au nombre de ces jours qui rythment ce mois en offrant aux actifs un jour de repos supplémentaire, il y a l'Ascension. Une référence religieuse mais dont on perd le sens. Preuve d'une société qui se veut laïque et souvent sans religion mais qui vit encore au rythme des Eglises

  • religion

    Le vendredi des chemins de croix

    Entre traditions populaires et piétés chrétiennes, le vendredi saint pour les catholiques est un jour particulier : Un jour de jeûne et d'abstinence, un jour de chemin de croix et d'Office de la Passion, mais aussi, un jour de silence... ou presque

  • religion

    Les Eglises évangéliques de Guadeloupe se fédèrent

    C'est au cours de leur Convention Annuelle de Pâques 2019 qui se tient ce vendredi au Palais des Sports du Gosier que les Evangéliques de Guadeloupe franchiront un nouveau pas vers la convergence en fondant le Conseil national des évangéliques de France Départemental 971

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play