guadeloupe
info locale

Fin de la grève des transports en Martinique

transports
Fin grève des bus
La signature de l'accord, côte à côte, Bertrand Cambusy de la CSTM et Serge Letchimy, le président de région. ©F.Defremont
Les prestataires de la CFTU et les responsables du réseau de transport sont tombés d'accord après plus de 10h de négociations hier à la région. En dédommagement des 45 jours de blocage, les transports seront gratuits sur le réseau Mozaik jusqu'à mardi prochain.

Le réseau Mozaik va redémarrer

Après 45 jours de grève, les salariés des prestataires de la compagnie foyalaise de transports urbains (CFTU), leurs employeurs et les responsables du réseau sont enfin tombés d’accord. Pour rappel, les lignes de la CFTU ont été bloquées durant cette période car les employés des sociétés avec lesquelles travaille le réseau demandaient un alignement des salaires sur ceux des salariés de la compagnie. Une grève qui avait provoqué la colère des usagers et conduit à la mobilisation des chauffeurs de bus qui se disaient victimes de l’exaspération de la population. Les commerçants de Fort de France s’étaient aussi plaints de ce mouvement car en période de soldes de nombreux habitants de la communauté de commune du centre (CACEM) ne pouvaient pas rejoindre la ville pour faire leurs achats. L’association des commerçants du chef-lieu avait même menacé d’organiser une journée morte demain si le conflit n’était pas réglé dans la semaine.

Des heures de négociations et des compensations

Réunis à l’hôtel de la région Martinique hier et cette nuit, les deux parties ont mis beaucoup de temps avant de trouver une solution de sortie de crise. Il aura fallu 10h pour signer ce protocole d’accord. Les employés des prestataires de la CFTU ont donc finalement obtenus l’alignement de leurs salaires.
Pour dédommager les usagers du réseau Mozaik qui ont été régulièrement privés de bus pendant 45 jours, la CFTU a imaginé une compensation exceptionnelle. Jusqu’à mardi prochain, les transports seront gratuits dans toute l’agglomération foyalaise et sur toutes les lignes qui desservent la CACEM.
 
Publicité