La mobilisation continue au casino du Gosier

social
casino du gosier
©FACEBOOK
Les salariés affiliés CTU continuent leur mouvement de paralysie de l'établissement. Ils affirment que les clients ne viennent pas en soutien de leur cause. La direction assure qu'ils renvoient les joueurs qui se présentent à l'entrée. 
Depuis samedi les employés du casino du Gosier sont mobilisés au sein de l'établissement de jeu. Ils sont bien à leurs postes mais ne travaillent pas. Une forme de mobilisation peu banale pour protester contre des pressions de la direction dont ils se disent victimes. La centrale des travailleurs unis affirme que Philippe Legars cherche à obliger ses salariés à adhérer au syndicat maison. La CTU dit aussi que les résultats des élections du personnel n'auraient pas été respectées alors que le tribunal administratif avait ordonné l'organisation de celles-ci.
Un agent de l'inspection du travail a entendu les deux parties hier. La médiation n'a pour l'instant rien donné.

Un soutien des clients

Les salariés du casino affirment qu'ils n'empêchent pas les clients de venir jouer mais que dans les faits personne ne se présente aux tables et machines. Selon eux, les joueurs habituels soutiennent leur mouvement et choisissent de ne pas venir d'eux-mêmes.
L'entreprise reste donc paralysée et les employés de la CTU ont présenté plusieurs revendications. Ils demandent l'annulation de la mise à pied de 7 jours de l'un d'entre eux pour manquement à la réglementation, ils veulent aussi l'annulation d'une procédure disciplinaire engagée contre un des employés, ils réclament la levée de 2 mises en garde de salariés qui n'étaient pas à leurs postes selon la direction et l'annulation d'un rappel à l'ordre pour non-présentation aux visites médicales.

La direction dénonce un blocage

Le point de vue de la direction du casino est bien différente. Elle affirme que les responsables de la CTU ont empêché les clients d'entrer dans l'établissement de jeu samedi dernier à l'ouverture et qu'ils ont interdit l'accès au parking, invitant les personnes qui se présentaient à quitter le site.
La direction indique dans un communiqué qu'elle n'a jamais reçu par écrit les revendications du personnel mobilisé et que, depuis le début du mouvement, un  comité d'accueil est installé à l'entrée et qu'il empêche les joueurs de pénétrer dans le casino.