publicité

La filière de production d'agrumes est en danger en Guadeloupe

Les plantations d'agrumes de Guadeloupe sont touchées par la maladie du Citrus Greening. Elle provoque un blocage de la production de la sève dans les plants, ce qui entraîne des problèmes de croissance et d'apport en sucre pour les fruits.

© S.HOPSON
© S.HOPSON
  • Nicolas Ledain
  • Publié le
C'est un véritable fléau qui touche les plantations d'agrumes en Guadeloupe. Le Citrus Greening (verdissement du citron) affecte une grande partie des récoltes sur notre île.

Une maladie asiatique

Le Citrus Greening se développe dans les arbres suite à l'implantation d'une bactérie appelée Candidatus Liberibacter par un insecte, le Psylle. Cette maladie a été découverte à la fin des années 20 en Asie du Sud-Est. Elle est arrivé chez nous l'année dernière. D'abord constatée au Moule, elle s'est étendue à la totalité de l'archipel depuis. La grande région aussi est touchée. Cela fait 15 ans que Cuba a constaté les premiers cas. Haïti et la Martinique sont aussi touchés.

La bactérie stoppe la production de sève

L'infection se traduit par un blocage de la production de sève au sein des plants où a été implantée la bactérie. La sève étant le liquide chargé de la croissance et du développement des végétaux et de leurs fruits, cette maladie met en danger la production d'agrumes chez nous. Les oranges, citrons, clémentines ou pamplemousses sont beaucoup plus petits, mûrissent moins, manquent donc de glucose et sont, par conséquent, très acides.
Voici une photo d'oranges touchées par la bactérie :
© WIKIPEDIA
© WIKIPEDIA

Il n'existe pas encore de traitement contre le Citrus Greening. Il est de plus très difficile de regénérer les plants touchés et de les étudier. Seule la modification génétique des pieds d'agrumes pourrait permettre d'empêcher la prolifération de la maladie.

90% des récoltes ont été perdues sur certaines zones

La bactérie prolifère dans les milieux chauds, secs et à basse altitude. L'an dernier, certains producteurs avaient perdu 50% de leur récoltes. En 2013, sur la côté sous le vent, principale région productrice d'agrumes de Guadeloupe, les plantations de Baillif ou Vieux-Habitants enregistrent des pertes à hauteur de 90% de leurs récoltes totales. Certains agriculteurs sont mêmes obligés de jeter la totalité de leur production. En revanche dans les zones à flans de montagne et plus humides, le Psylle, vecteur de cette maladie, est peu présent et la contamination est moins importante.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play