Appel à la grève du 5 décembre : petit tour d'horizon

social
une manif du lkp en 2009 .jpeg
Une manifestation du LKP en 2009 ©catherine le pelletier
Le 5 décembre 2013, certaines organisations syndicales appellent à un mouvement de grève. Quelles incidences ce mouvement peut-il avoir sur les administrations et les entreprises ? Voici un petit tour d'horizon. 

Dans les écoles

Dans l’Académie de Guadeloupe on enregistre 30% d’intention de participation à la grève de ce jeudi dans le 1er degré ; car pour les éventuels remplacements, les enseignants du primaire doivent se déclarer 24 heures à l’avance.
Dans le second degré, les intentions de grève ne sont pas définies.


Dans le domaine de la santé

Au CHU des préavis ont été déposés par les syndicats représentatifs et en cas de perturbation un dispositif est prévu et un service minimum sera activé. Dans les Cliniques, aux Eaux Claires risque de perturbation… A la Sécurité Sociale, là aussi l’intersyndicale à déposé un préavis, mais ça ne donne pas forcément une idée sur la participation.


Dans les collectivités

Dans les collectivités majeures, les perturbations risquent d’être légères…
Pour les mairies, à Baie-Mahault 45% des écoles seront fermées, les cantines devraient fonctionner normalement, mais il y a des services de restauration scolaire où les rations ne seront pas livrées ….


Dans les entreprises privées

Dans le secteur privé, globalement, les DRH  ne se prononcent pas, et attendent les prises de fonction  ce matin, pour estimer la participation ; dans les Grandes Surfaces, à Carrefour Milénis, les partenaires sociaux étaient en NAO (négociations annuelles obligatoires) une bonne partie de la journée d’hier. Les autres enseignes de la distribution devraient s’ouvrir normalement.


Stations service

Et au niveau des Stations Services, l’UTPP-UGTG appel à une journée de mobilisation pour le maintien des l’emploi, la baisse des prix du carburant et l’arrêt des licenciements abusifs.        
Les Outre-mer en continu
Accéder au live