guadeloupe
info locale

Accusation de faute médicale aux Eaux Claires : le père de Jade s'exprime sur Guadeloupe Première

santé
plan eaux claires
©GOOGLEMAPS
Un père attaque l’établissement privé et un gynécologue pour faute médicale lors de la naissance de sa fille. La petite Jade est hospitalisée depuis 15 jours suite à un problème lors de l’accouchement.
Les eaux claires et un des gynécologues qui y travaille font l’objet d’une plainte déposée mercredi dernier chez le procureur. Un père dénonce une erreur médicale commise lors de la naissance de sa fille le 15 décembre dernier. Touchée au cerveau, au bras droit et à la clavicule, la petite Jade a passé 4 jours dans le coma depuis et n’est toujours pas sortie de l’hôpital.
Écoutez le témoignage du père de Jade :

pere jade

Je veux que justice soit faite. Je suis archidéterminé. J'irai jusqu'au bout.


 





Un accouchement compliqué et un retard du gynécologue

Cette nuit du 14 au 15 décembre dernier avait pourtant normalement commencé. Après une grossesse sans problème et un début de travail classique, l’admission en salle de travail a lieu vers 23h. Quelques heures plus tard, la situation se complique. La maman a des difficultés à pousser et  des bradycardies (baisse du rythme cardiaque) sont constatées à 3 reprises chez le bébé. La sage-femme décide donc d’alerter le gynécologue de garde, elle l’appelle une première fois vers 1h45, sans succès, puis une seconde fois à 3h25. Le praticien arrive finalement à la clinique à 3h45 soit près de 5h après le début du travail et 2h après le premier coup de fil. A son arrivée, le médecin tente une blague maladroite en disant « excusez moi mais à cette heure là je manque de fraîcheur ».
 

Une action « cavalière »

Face à l’urgence de la situation, le gynécologue intervient alors en tenue civile, en portant simplement des gants et opère de façon brutale selon les parents. Le père parle même d’une pratique « cavalière ». Le forceps se déboîte après avoir été installé dans le vagin de la mère et un quart d’heure après, la petite Jade naît avec un œdème cérébral, un hématome à l’oreille droite, une clavicule cassée et une compression des nerfs du bras droit qu’elle ne peut alors pas bouger. Face à une telle situation, le pédiatre aurait du être alerté mais malgré cet état de santé inquiétant et des douleurs manifestes, la petite fille ne le voit qu’à 13h45 près de 10h après sa naissance. Ce dernier la fait alors transférer en urgence au CHU où elle arrive à 16H.
 

4 jours de coma et une hospitalisation toujours en cours

Depuis Jade a passé 4 jours dans le coma puis plusieurs sous sédation et n’est toujours pas sortie de l’établissement. Elle va toutefois un peu mieux même si son bras est toujours en grande partie paralysé, sa clavicule n’a pas encore été soignée et si aucune fonction majeure n’a été touchée dans le cerveau, elle présente une lésion dont l’impact n’est pas encore connue. Les spécialistes supposent que d’autres micro-lésions ne sont probablement pas encore visibles au scanner. La petite fille devrait rester au centre hospitalier encore quelques temps.
 

Une rencontre de conciliation et un dépôt de plainte

Ses parents ont alors décidé d’entamer une action en justice. Au préalable ils ont rencontré plusieurs membres de la direction de la clinique ainsi que le gynécologue incriminé le 20 décembre dernier. Selon nos sources, le praticien s'est excusé pour son attitude, assume son geste et a reconnu être responsable de l’état de santé de la petite fille mais dit ne pas s’en être rendu compte après l’accouchement. C’est pour cela que le pédiatre n’a pas été alerté plus tôt.
Nous avons contacté la clinique des eaux claires qui s’en remet à la justice dans cette affaire. Si faute il y’a eu, la direction régionale assumera et rappelle que dans les établissements privés ce sont les praticiens qui sont responsables de leurs actes.
Le dossier a été transmis mercredi dernier au procureur. Deux plaintes, une contre le gynécologue et une contre la clinique ont été déposées.



 
Publicité