publicité

Grève des carburants : après la Guadeloupe, les stations fermées en Guyane et en Martinique

Forcés de baisser leurs rideaux faute de livraisons de carburant, les gérants de stations-service des trois départements qui ne s'étaient pas mobilisés dès le départ mettent à leur tour progressivement un terme à leur activité.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Julien Babel
  • Publié le , mis à jour le

Les Antilles-Guyane dans le même ton

Une situation attendue. En Guadeloupe, la mobilisation des gérants n’a pas forcément tenu compte des stocks de chaque station, on peut dire que le mouvement était plus ou moins uniforme dès la nuit de mercredi à jeudi.
En Martinique et en Guyane par contre les stations qui le pouvaient encore servaient leurs derniers clients ce jeudi.
Si les gérants de ces deux départements en particulier se disaient "solidaires" du mouvement il n'empêche que les automobilistes ont pu faire des réserves en Guyane et Martinique, là où ce n'était quasiment plus possible en Guadeloupe. 
Depuis 17h, les gérants guyannais sont réunis en assemblée générale dans un lieu tenu secret pour décider des suites à donner selon eux à cette crise.

La Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) a décidé de ne plus livrer les stations, tant en Guadeloupe qu’en Martinique et en Guyane. Les dernières gouttes de carburant ayant été servies, la situation s’uniformise de fait.
Notez toutefois qu'une station de l'archipel, située à Jarry, servait elle aussi ce jeudi selon ses réserves disponibles.
Des gérants prêts à servir et d'autres mobilisés depuis minuit la veille, on peut donc se poser la question de la cohésion du mouvement sur l'ensemble des Outremers.


L'inquiétude

Une situation de grève au sujet de laquelle Serge Letchimy s’est exprimé. Le député n’a pas signé l’appel des 24 parlementaires ultramarins PS et centristes qui dénoncent un « chantage de la filière carburant Outremers ». Il a rencontré les gérants ce jeudi. Il s'est aussi entretenu avec le ministre des Outremers. Il se dit très inquiet du « blocage » des stations services et plaide pour le dialogue entre les deux parties.
Il faut dit-il prendre en compte les différents points de vue.
Ecoutez Serge Letchimy au micro de Célia Clery :

Serge Letchimy blocage

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play