guadeloupe
info locale

Suite du sondage exclusif QualiStat/Guadeloupe 1ère, les qualités d’un bon maire

politique
vote urne carte électorale
Second thème abordé dans notre enquête exclusive sur l’image des maires en Guadeloupe. Ce mardi, votre estimation des "qualités caractérisant un bon maire".
Du 31 janvier au 7 février dernier une enquête d’opinion a été réalisée par téléphone sur un échantillon représentatif de la population guadeloupéenne de plus de 18 ans. Quatre tranches sont définies. Les personnes de moins de 29 ans, celles de 30 à 39 ans,  celles de 40 à 59 ans, et enfin les guadeloupéens de 60 ans et plus. L’analyse de ses résultats nous donne un aperçu de l’image des maires en Guadeloupe.


Second volet, « les qualités d’un bon maire »

La question posée au panel interrogé est la suivante : « selon vous, parmi les qualités suivantes, quelles sont celles qui caractérisent le mieux un bon maire ? »
Les sondés avaient la possibilité de choisir plusieurs réponses parmi les huit qualités proposées. Ces dernières ont finalement été classées comme suit :
  • La compétence, 66%
  • La maîtrise des dossiers, 59%
  • L’écoute des administrés, 55%
  • La proximité avec les administrés, 43%
  • La capacité à communiquer, 42%
  • La clairvoyance, 38%
  • Le courage, 37%
  • La sympathie, 25%
  • Aucune de celles-ci, 2%
Seuls 2% des personnes interrogées estiment ne pas trouver de propositions satisfaisantes pour pouvoir répondre. Nous pouvons en déduire que, globalement, les qualités proposées répondent très largement à ce que la population pourrait attendre d’un « bon maire ».

Compétence, maîtrise des dossiers et écoute des administrés

C’est le trio de tête de ce sondage. Les seules qualités d’ailleurs à franchir la barre des 50 %.
En observant les réponses par tranche d’âge, il ressort que pour chaque qualité, le choix du public guadeloupéen est relativement uniforme.
Pas ou peu d’écart, quasiment toutes les tranches plébiscitent la compétence. Les 30-39 ans et les 40-59 ans à peine un peu plus que les autres. L’écart entre les tranches reste minime, 5 points en moyenne.
Clairvoyance, courage et sympathie ferment la marche de ce classement des qualités. Presque trois fois moins choisies que celles occupant le haut du tableau.
Entre ces deux lots, on retrouve la proximité avec les administrés et la capacité à communiquer. Respectivement 43 et 42%. Deux points qui seront mis à rude épreuve lors de la campagne à venir.

Les qualités selon l’ancienneté du mandat

Par rapport à la question d’ordre général, le classement des qualités ne change pas. Toutefois, les légères variations à la hausse du pourcentage ou à la baisse permettent d’avoir un aperçu de l’opinion des sondés selon que le maire en est à son premier mandat ou pas.

Les qualités d’un bon maire exerçant sa première mandature
  • La compétence, 71%
  • La maîtrise des dossiers, 63%
  • L’écoute des administrés, 61%

Les qualités d’un bon maire cumulant plusieurs mandatures successives
  • La compétence, 63%
  • La maîtrise des dossiers, 57%
  • L’écoute des administrés, 50%
 
Il semble que quand le maire est « en place » depuis un certain temps, les attentes quant à ses « qualités » sont moins fortes.
A contrario, quand le maire en est à sa première mandature, la population choisit les mêmes qualités pour définir "un bon maire", mais cette fois avec des scores plus élevés.
On peut supposer que même si leurs attentes ne changent pas dans le fond, les guadeloupéens ont un niveau d’exigence plus élevé quand il s’agit d’une première mandature.
 
 
 
 
Publicité