guadeloupe
info locale

Troisième point du Sondage exclusif Qualistat/Guadeloupe 1ère : les qualités des maires en place et la reconduction des équipes

politique
Logo elections municipales
Découvrez ce mercredi le troisième point développé à partir de l’exploitation des résultats d’une étude inédite en Guadeloupe et portant sur "l'image des maires". A suivre sur nos antennes radio, télé et sur le site internet de Guadeloupe 1ère.
Du 31 janvier au 7 février dernier une enquête d’opinion a été réalisée par téléphone sur un échantillon représentatif de la population guadeloupéenne de plus de 18 ans. Quatre tranches sont définies. Les personnes de moins de 29 ans, celles de 30 à 39 ans,  celles de 40 à 59 ans, et enfin les guadeloupéens de 60 ans et plus.


Troisième thème : les maires et les équipes municipales en place

A la question « Selon vous, parmi les qualités suivantes, quelles sont celles qui caractérisent le mieux le maire de votre commune ? » les réponses du panel de guadeloupéens interrogés sont les suivantes :
  • Sa compétence 33%
  • Sa maîtrise des dossiers 30%
  • Son écoute et ses disponibilités 29%
  • Sa capacité à communiquer 29%
  • Sa sympathie 29%
  • Sa proximité avec ses administrés 28%
  • Son courage 26%
  • Sa clairvoyance 22%
  • Aucune de celles-ci 21%
Premier point remarquable 21% des guadeloupéens estiment que leur maire ne peut être caractérisé par aucune des huit qualités précédemment citées.
Autrement dit, un peu plus d’un électeur potentiel sur cinq considère que son maire n’est pas compétent, ne maîtrise pas les dossiers, est peu enclin à écouter ses administrés ou à se montrer disponible, n’est pas capable de communiquer, n’est pas sympathique ni proche de la population et enfin, qu’il n’est ni courageux ni clairvoyant.
Plus que la relative proportionnalité entre les cinq qualités arrivant en tête du classement, ce point donne à lui seul un avis sans équivoque de l’image des maires chez nous. Deux tranches sont les plus sévères les moins de 29 ans et les 60 ans et plus. Chez les plus jeunes 25% ne trouvent à leur maire aucune qualité. A peine un peu moins chez les 60 ans et plus, avec 23%.


Les meilleures qualités selon les tranches d’âge 

  • Compétence, capacité à communiquer et sympathie pour 36% des moins de 29 ans
  • Compétence pour 34% des 30/39 ans
  • Maîtrise des dossiers pour 31% des 40/59 ans
  • Compétence pour 35% des 60 ans et plus
Les scores les plus forts se retrouvent là encore chez les plus jeunes et les plus âgés. On peut interpréter cela comme étant un signe que ce n’est pas la tranche d’âge qui conditionne forcément le ressenti de la population car pour une même tranche, les réponses peuvent varier d’un extrême à l’autre.
Il semble donc que selon le maire dont il est question, un quart des moins de 29 ans considèrent qu’il n’a pas de qualités parmi celles proposées, ou alors un peu plus du tiers de cette même tranche considère que le maire de leur commune est compétent, sympathique et qu’il sait communiquer.


Les qualités selon l’ancienneté du mandat

Que les maires en soient à leur première mandature ou qu’ils en cumulent plusieurs successives, la compétence est toujours première du classement.
Il est à noter qu’hormis pour la capacité à communiquer et le courage, la totalité des scores est à la baisse quand il s’agit de maires ayant plusieurs mandats à leur actifs. Même si cette baisse est relativement peu importante dans certains cas, à l’inverse elle est significative dans d’autres :
  • De 33% à 27 % en ce qui concerne la maîtrise des dossiers
  • De 32% à 27% pour l’écoute des administrés
  • La sympathie passe de 32% à 26%
  • La proximité avec les administrés régresse de 33% à 24%
L’image révélée est « négative ». Chez les maires cumulant les mandatures les sondés retrouvent moins les qualités caractérisant ceux qui en sont à leur première.


Reconduction des équipes

A la question : « Selon vous, l’équipe municipale en place dans votre commune mérite-t-elle d’être reconduite ? Les résultats sont les suivants :
  • Oui tout à fait 22%
  • Plutôt oui 34%
  • Plutôt non 17%
  • Non pas du tout 18%
  • 9% ne se prononcent pas

La reconduction selon les tranches d’âge

Les réponses à cette dernière question sont a peu de choses près les mêmes dans les quatre tranches, toutefois avec 16% d’entre eux, les 60 ans et plus se distinguent car ils sont plus les plus nombreux à ne pas se prononcer. Deux à trois fois plus que les autres catégories.
Cela peut être un signe qu’ils s’intéressent moins au devenir des équipes municipales en place que les sondés plus jeunes. 


Indécisions

Les sondés sûrs de leur choix répondent "oui tout à fait", à 22%. Globalement, « plutôt oui » constitue plus du tiers des choix des sondés, et ce quelque soit l’âge.
  • ·35% pour les moins de 29 ans
  • 32% pour les 30/39 ans
  • 35% pour les 40/59 ans
  • 34% pour les 60 ans et plus
Si cette réponse penche en faveur de la reconduction des équipes en place selon le panel interrogé, elle est aussi révélatrice d’une certaine « indécision » et de l’importance de la marge de progression ou de régression pour les équipes en place.


Reconduction selon l’ancienneté du mandat

La encore le résultat penche globalement dans la balance pour le « oui »
  • 60% pour les équipes dont les maires exercent leur première mandature
  • 53% pour les équipes ayant plusieurs mandatures successives
La régression suivant le nombre de mandatures est manifeste. Ces résultats semblent correspondre avec ceux relatifs aux qualités du maire en place. Ils montrent le même type d'évolution. Quand l’image du maire en place « diminue » en termes de qualité avec plusieurs mandatures, la volonté de reconduire les équipes en place baisse également suivant le nombre de mandatures.
Publicité