guadeloupe
info locale

Destruction massive des « kabrits » saisis

sécurité routière
Destruction de scooters non homologués
Destruction de scooters non homologués ©Polynésie 1ère
La dernière opération de destruction de deux-roues irréguliers a eu lieu en présence du directeur de cabinet de la préfète de région et des représentants de la police et de la gendarmerie nationales ce matin, à 10h au Lamentin.
La Préfecture de Guadeloupe lutte contre l’insécurité routière par le démantèlement de nombreux véhicules n’offrant pas le niveau de sécurité requis sur le réseau routier.
L’analyse de l’implication des véhicules à deux roues dans les accidents révèlent des défaillances dans le respect des règles du code de la route mais aussi des irrégularités techniques dues à des modifications apportées par l’utilisateur du véhicule.
C’est le cas des scooters modifiés en Guadeloupe, plus connus sous l’appellation « kabrits » et souvent débridés.


La procédure

Les cyclomoteurs dangereux sont arrêtés en infraction. Entre autre, absence d’équipements de sécurité, absence d’assurance, ou excès de vitesse.
Dès lors, un délai de 10 jours est systématiquement accordé à leurs propriétaires pour une régularisation de leur situation.
Au-delà de ces 10 jours, les deux-roues concernés sont expertisés, comme le prévoit le code de la route, puis détruits après dépollution.