Procès de « Gambi G » à Basse-Terre : le huis clos

justice
Tribunal de Basse-Terre
Au Palais de Justice de Basse-Terre ©4LP
Le Procès de « Gambi G » et de son frère Pascal Laurent se tient à Basse-Terre à huis-clos. Les 2 frères ont de lourdes accusations qui pèsent sur eux.
 

Violences 

Le procès de Pascal et Jimy Laurent (Gambi G), a lieu à huis-clos à Basse-Terre. La cour d’assises devra statuer sur la culpabilité des 2 frères, lourdement accusés par leurs anciennes employées de sévices sexuels, violences, proxénétisme. Pour leur défense, les 2 accusés auraient affirmé qu’ils pratiquaient des « jeux » sado-maso, avec le consentement de leurs victimes. Ce qu’elles nient en totalité.
 

Une mineure de moins de 15 ans

Vient se greffer à cela, le fait que l’une des accusatrices était mineure au moment des faits : elle n’avait que 14 ans. C’est donc pour la protéger, que le huis-clos a été prononcé, comme dans tous les cas où des mineurs sont concernés dans un procès.
 
Le verdict devrait être prononcé demain.