Qualité de l’air : alerte rouge samedi et dimanche

environnement
drapeau rouge
©catherine le pelletier
GWAD’AIR, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Guadeloupe, a relevé un dépassement du seuil d’alerte. Il résulte de la concentration de polluants dans l’atmosphère, un niveau d’alerte rouge pour les 4 et 5 octobre 2014.
Cette pollution est principalement liée au passage des brumes de sables sur l’archipel guadeloupéen mais également à l’activité humaine (combustion d’énergie fossile, moyens de transport, activités industrielles...).


Amélioration à partir de la semaine prochaine

Une légère amélioration est prévue à partir de lundi avec un niveau d’alerte qui repasserait au niveau orange.
En raison de cette situation, la vigilance est de rigueur, surtout en ce qui concerne les personnes fragiles qui peuvent connaître des épisodes d’irritation des voies respiratoires.


Recommandations de la Préfecture :

Pour les enfants de moins de 6 ans :
Ne pas modifier les déplacements indispensables mais éviter les promenades et les activités à l'extérieur.

Pour les enfants de 6 à 15 ans :
Ne pas modifier les déplacements habituels mais éviter les activités à l'extérieur. Privilégier les exercices physiques d’intérieur, d'intensité moyenne et reporter toute compétition sportive qu'elle soit prévue en extérieur ou en intérieur.

Pour les adolescents et les adultes :
Eviter les activités sportives violentes et les exercices d'endurance à en extérieur.
Déplacer dans la mesure du possible, les compétitions sportives prévues en extérieur.

Pour les personnes connues comme étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à l'occasion de l'épisode de pollution :
Adapter ou suspendre l'activité physique en fonction de la gêne ressentie.
Suivre les prescriptions médicales, et ne pas hésiter à consulter un médecin en cas d’aggravation de l’état de santé.
 
Il convient également d'éviter l'usage du tabac, de solvants ou autres produits irritants des voies respiratoires pour ne pas aggraver les effets de la pollution.
Enfin, il est recommandé de réduire la vitesse, privilégier le covoiturage, le transport en commun et les modes de déplacement non polluants comme la marche ou le vélo. Aussi, arrêter l’utilisation de barbecue et respecter l’interdiction du brûlage des déchets verts à l’air libre.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live