Drame à la Pépinière Baie-Mahault

faits divers
Drame à la Pépinière
©SIG
Un homme de 18 ans a été mortellement blessé par balle, hier soir, résidence « La Pépinière », à Destrellan/Baie-Mahault. Le tireur présumé : un mineur qui, vraisemblablement, n’avait pas l’intention d’utiliser le fusil de chasse qu’il avait en main.

Le coup de feu mortel a retenti peu après 21h30, ce vendredi soir.
Un unique tir, qui a fait mouche.
Il semble que l’arme était manipulée par un mineur, âgé de 13 ans… quand la balle est partie, pour aller se réfugier dans le cou d’un jeune homme de 18 ans.
Les faits se sont déroulés dans l’appartement du mineur.
 
Il n’y a pas de lien de parenté, entre les deux garçons.
Leurs mères seraient des connaissances.
 
Et justement la maman du jeune qui s’est écroulé - très choquée - a été hospitalisée au CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes, hier soir.
Idem pour le présumé-tireur, qui a été examiné par les médecins des urgences pédiatriques, avant de sortir, pour être placé en garde à vue.
Son audition a débuté à 1h30, ce samedi matin.
 
L’enquête – confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre – est ouverte pour « homicide volontaire », comme dans tous les cas où il y a blessure par arme à feu.
Et si la vraisemblable origine accidentelle des faits se confirmait par la suite, l’affaire sera requalifiée.
Une autopsie du corps de la victime est prévue.
Elle sera pratiquée mercredi matin.
 
Reste à déterminer l’origine du fusil de chasse qui a servi dans ce triste faits divers, alors même qu’une troisième opération « déposez les armes » est en cours dans l’archipel, jusqu’au 11 février prochain.
L’objectif des autorités, par ce biais : retirer le plus d’armes possible de la circulation, en incitant les détenteurs à venir les remettre, de leur propre chef, aux forces de l’ordre.
Les deux précédentes campagnes ont permis de récupérer 232 armes à feu… qui ne blesseront, ni ne tueront plus personnes, que ce soit volontairement, ou accidentellement.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live