Toujours pas d'accord dans la filière canne

social
NAO 2015 canne
©P.Petrine
Ouvriers et usiniers se sont quittés vendredi au CTCS, le centre technique de la canne à sucre aux Abymes, sans avoir pu signer un protocole de NAO, les négociations annuelles obligatoires. Les deux parties doivent se revoir mardi prochain, avec une lueur d'espoir.

A la sortie de cette huitième réunion entre salariés et responsables d'usines, il y avait un motif de satisfaction pour l'intersyndicale de salariés CGTG/ UGTG. Un verrou de ces négociations a sauté ce vendredi. Les usiniers acceptent de discuter sur la base d'augmentations en euros, et non plus en pourcentages comme c'était le cas depuis le début de ces NAO de branche. Plusieurs autres points du cahier de revendications ont aussi enregistrés des avancées. Pour les autres c'est encore le point mort.
 

Le point sur les négociations à l'issue de la 8ème rencontre entre salariés et usiniers

 

Une nouvelle rencontre est prévue mardi prochain. Peut être une sortie de l'impasse aux niveau des unités de production.  
 

Jacky Péroumal de l'intersyndicale UGTG-CGTG


 

Une lueur d'espoir pour la récolte de la canne 2015. La campagne devait débuter officiellement le 23 février dernier. Mais il y a encore les opérateurs de coupe qui eux aussi souhaitent une revalorisation de leur revenus. Une réunion de négociation doit avoir lieu entre les planteurs et les opérateurs de coupe, mardi.