publicité

L'hôpital des nounours

Des peluches soignées par des étudiants de Médecine. La 10ème édition de l’hôpital des nounours a été relayée chez nous. Son but : dédramatiser les actes médicaux auprès des enfants.

© Nadine Fadel
© Nadine Fadel
  • Floriane Amblard et Nadine Fadel
  • Publié le , mis à jour le
C’était chez nous, hier, la toute première édition, de l’« Hôpital des Nounours » !
Une  opération de santé publique, coordonnée par l’ « Association nationale des Etudiants en Médecine de France », qui en est déjà à sa 10ème  édition, dans l’Hexagone.
Chez nous, elle était relayée par les étudiants en santé de Fouillole, membres de l’association « Médik’West Indies ».

©

Durant une matinée, le gymnase du campus a été transformé en vaste centre médical… où des enfants ont pu amener leurs « nounours » se faire soigner.
Il y a été question de conseils, en matière d’hygiène, de nutrition et de rappels sur les bienfaits du sport…
et, ici et là, des Doudous ont été examinés, par des généralistes, des infirmiers… et ont même, parfois, dû être opérés.
Objectif de cette manifestation : faire découvrir, aux tout-petits,  le milieu de la santé, de façon pédagogique et ludique.

PAD PROJET HOPITAL DES NOUNOURS.01

 

Sur le même thème

  • santé

    CHU Guadeloupe : Une nouvelle maternité pour 2020

    Après l’incendie du CHU en Novembre 2017, la nouvelle avait déjà été annoncée dans la réorganisation des soins. Un pôle parent-Enfant devait être créé à Palais royal/ l’information vient d’être confirmée par l’Agence Régionale de Santé.
     

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pitre : urgences en souffrance

    A l’instar du service parents-enfants du CHU de Pointe-à-Pitre, c’est l’ensemble du service des urgences qui était en grève ce mercredi matin. Dépassés par leurs conditions de travail, les salariés réclament du changement impérativement.

  • santé

    Le pôle "Parents-enfants" du CHU en grève

    Les agents du « pôle parents-enfants » du CHU, autrement dit les services de maternité et pédiatrie, localisés à la Polyclinique des Abymes), sont en grève à compter de ce mardi, à l’appel de l’UTS-UGTG. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play